Premier conseil municipal : du changement et de l’action

La nouvelle municipalité de Saint-Fargeau-Ponthierry s’est mise au travail sans attendre. Comme elle s’y était engagée pendant la campagne, la maire Séverine Félix-Boron et l’ensemble de son équipe de la liste « Ensemble et autrement » ont déjà engagé des premières mesures.

Lors du premier conseil municipal du vendredi 10 juillet, plusieurs actes forts ont été présentés et votés.

Pour soulager les familles éprouvées par l’épidémie de Covid-19, la municipalité a acté le remboursement des prestations municipales déjà payées mais qui n’ont pu être assurées pendant la crise sanitaire.

Un soutien aux professionnels de santé occupant des locaux municipaux a été voté. Ils seront exonérés des loyers jusqu’au 30 septembre.

Pour aider les médecins du centre de santé, deux assistants médicaux vont être recrutés pour leur permettre d’avoir plus de temps pour accueillir leurs patients.

Autre mesure : l’accompagnement du redressement du commerce local. Les bars, restaurants, brasseries ont été durement touchés par le confinement. Ils pourront ouvrir de nouveaux espaces gratuitement et bénéficieront d’exonérations jusqu’au 31 décembre 2020.

La révision du PLU a aussi été lancée. L’objectif est notamment de limiter le nombre de constructions là où c’est encore possible et pouvoir prendre des dispositions pour prévenir les inondations.

Cette révision permettra également de réfléchir à un autre emplacement pour un nouveau collège. Une motion a même été adoptée pour rediscuter de l’implantation de ce nouvel établissement, nécessaire à notre bassin de vie. Le lieu prévu actuellement, face au collège François Villon, reste un non-sens.

Notons encore une autre décision, oh combien symbolique de cette nouvelle ère : la baisse des indemnités des élus.

Changer les pratiques

Ce premier conseil municipal a également été l’occasion pour la nouvelle majorité de tirer les leçons de la dernière campagne municipale. Elle a donc fait voter une motion pour lutter contre la violence politique et pour appeler à l’apaisement après ces mois plus que houleux.

Sur ce point-là, Jérôme Guyard a bien tenté de réécrire l’histoire. Il a semblé oublier la posture qui a été la sienne depuis sa campagne calomnieuse de 2014 jusqu’à celle de 2020 tout aussi délétère, ainsi que tout au long des six ans de son mandat, où l’opposition a essuyé dénigrements, insultes, calomnies et diffamations.

Mais gageons qu’il saura revenir à des intentions plus louables.

Faisons confiance en cela à Séverine Félix-Boron et son équipe qui se sont engagés à imposer du respect dans les échanges, un nouveau souffle, de nouvelles pratiques plus respectueuses que celles de l’équipe majoritaire précédente.

Une nouvelle ère est ouverte. Les Féréopontains vont pouvoir à nouveau être écoutés, entendus, respectés.

Ensemble et autrement : une profession de foi qui sera tenue !

Bel été à tous.

Installation du nouveau conseil municipal : une nouvelle ère s’ouvre

Le nouveau conseil municipal de Saint-Fargeau-Ponthierry, composé notamment des élus de la liste « Ensemble et Autrement » a été installé samedi 4 juillet.


La nouvelle maire Séverine Félix-Boron, aux commandes d’une équipe soudée et compétente,  a ouvert une nouvelle ère pour Saint-Fargeau-Ponthierry, plus respectueuse de chacun, plus solidaire, à l’écoute de tous.

Séverine Félix-Boron, maire de Saint-Fargeau-Pon

Ensemble et autrement – programme juin 2020

La liste « Ensemble et Autrement », emmenée par Séverine Félix-Boron, vous présente l’avenant à son programme initial du mois de mars. Il a été pensé pour s’adapter au mieux à la société post Covid-19 et tire les leçons de la période de confinement.

Vous avez pu découvrir ce programme dans vos boîtes aux lettres. Retrouvez le ici.

Le programme distribué avant le 1er tour reste totalement valable.

Il est encore disponible à cette adresse.

Retrouvez la liste « Ensemble et Autrement », avec Séverine Félix-Boron

Rappel :

La liste organise des permanences téléphoniques pour échanger avec vous et répondre à toutes vos questions.

  • La prochaine a lieu mardi 23 juin, de 19h à 20h30.

Composez le 06 83 28 21 22

Second tour des municipales : voter par procuration

Le second tour des élections municipales a lieu le dimanche 28 juin.

Si vous êtes absent ce jour-là ou si vous ne pouvez pas vous déplacer pour aller voter, vous pouvez participer au scrutin en votant par procuration.

Il est encore temps de faire la démarche.

Où faire la démarche ?

Pour donner procuration, l’électeur doit se présenter :

  • dans un commissariat de police (où qu’il soit),
  • ou une gendarmerie (où qu’elle soit),
  • ou au tribunal dont dépend son domicile
  • ou au tribunal dont dépend son lieu de travail.

Comment faire la démarche ?

L’électeur qui donne procuration doit remplir un formulaire.

Il peut choisir :

  • soit d’utiliser le formulaire disponible sur internet : il faut le remplir et l’imprimer, puis le remettre en personne à la gendarmerie, au commissariat ou au tribunal,
  • soit de remplir à la main le formulaire papier disponible à la gendarmerie, à la police ou au tribunal.

Toutes ces informations sont à retrouver sur le site du ministère de l’Intérieur.

La vie démocratique doit reprendre son cours

Dans toute période de crise, la démocratie est souvent bien malmenée. La crise sanitaire exceptionnelle que nous connaissons n’échappe pas à cette règle.

Pourtant cette fois, de nouvelles données permettaient à ceux qui le souhaitaient vraiment de ne pas confiner la vie démocratique. Malgré les contraintes, certains décideurs ont activé les moyens mis à disposition pour garder une vie démocratique locale active. Mais d’autres, à Saint-Fargeau-Ponthierry, ont profité du contexte pour la bâillonner.

En raison de sa soudaineté et de sa complexité, la crise sanitaire nécessitait une gestion collective la plus large possible. Mais à Saint-Fargeau-Ponthierry, le maire a rejeté la proposition des élus d’opposition de s’associer à la cellule de crise.

Le Premier ministre a demandé, en référence à la loi du 23 mars instaurant l’état d’urgence sanitaire, que les consignes liées au report du second tour des élections municipales soient diffusées à l’ensemble des élus et des candidats. Mais à Saint-Fargeau-Ponthierry, aucune transmission n’a été faite.

Le gouvernement a imposé aux maires d’informer les conseillers municipaux des décisions qu’il prenait durant cette période (ordonnance du 1er avril). Mais à Saint-Fargeau-Ponthierry, jamais la moindre information n’a été fournie.

Devant cet étouffement volontaire des bases de la vie démocratique locale, nombreux sont ceux qui tentent de la faire revivre.

Des Féréopontains inquiets réagissent à l’inertie municipale. Faute d’obtenir les moindres réponses à leurs questions, ils ont lancé une pétition pour réaffirmer leurs attentes. C’est le cas notamment de celle initiée avec le retour des inondations que la commune a connu en avril. Depuis les inondations exceptionnelles de 2016, cette question ne connaît aucune avancée significative en termes de prévention.

Les élus d’opposition font valoir leur droit pour obliger la tenue d’un conseil municipal. Il se tiendra le jeudi 4 juin.

Les associations dédiées à la vie citoyenne comme RPA lancent un questionnaire auprès des Féréopontains afin que chacun profite de l’occasion de ce conseil municipal pour obtenir les réponses à ses questions.

Après une suspension bien normale, les candidats aux élections municipales relancent la campagne électorale. Ils pourront communiquer aux Féréopontains toutes les informations nécessaires pour faire leur choix lors du second tour, prévu normalement le 28 juin.

Depuis six ans, la vie démocratique a été bien malmenée. Elle doit reprendre pleinement ses droits petit à petit sous l’impulsion de citoyens actifs et déterminés, refusant le déterminisme qui arrange bien les décideurs locaux.

Cette vie démocratique déconfinée doit impérativement retrouver un fonctionnement optimal avec l’arrivée de l’été !

A relire :

Conseil municipal du 4 juin : posez vos questions

Conseil municipal du 4 juin : posez vos questions

Les élus d’opposition du groupe Transition viennent d’obtenir la tenue d’un conseil municipal début juin afin que soient rendues de façon totalement transparentes les décisions prises par le maire. La loi du 1er avril a renforcé les pouvoirs des exécutifs locaux, autorisant les maires à prendre les mesures nécessaires pendant la crise sanitaire.

Mais une contrepartie est imposée à cette extension de pouvoir pendant la crise : que le maire rende compte régulièrement de ses décisions à tous les élus du conseil municipal dont les mandats ont été prolongés jusqu’aux résultats du deuxième tour des élections municipales.

Alors que la dépense publique de la ville s’accélère, que des marchés sont passés et que de nouveaux permis de construire s’affichent à Saint-Fargeau-Ponthierry, jamais la moindre information n’a été fournie aux élus de l’opposition. C’est pourtant ce qui se pratique dans la plupart des communes et notamment à l’agglomération melunaise.

La loi permet que, lorsque plus de 20% des conseillers municipaux demandent la convocation d’un conseil municipal, celui-ci devient obligatoire. Les sept élus du groupe Transition ont donc fait cette demande. Compte tenu des difficultés du moment, ils ont toutefois laissé au maire un délai d’un mois pour l’organiser, là où la loi obligerait sa mise en place sous six jours.

La campagne électorale est légitimement suspendue. Mais la vie démocratique n’a pas à être interrompue.

La loi doit être respectée. La municipalité doit rendre compte et informer de façon transparente des décisions prises.

Les élus du groupe Transition avaient demandé que la date et l’heure de ce conseil municipal soient décidés en commun avec l’ensemble des élus. Ils demandaient également que l’ordre du jour soit décidé de façon partagée et concertée.

Ces demandes ont été vaines. Après une première date fixée arbitrairement au 2 juin, le conseil municipal se tiendra finalement le jeudi 4 juin à 18h30 en mairie. Seul point positif : comme les élus d’opposition l’ont demandé, une retransmission en direct du conseil aura lieu afin que chacun puisse suivre les débats.

Les Féréopontains auront donc la possibilité d’assister aux débats.

Mais ils ne pourront pas poser de questions en fin de séance.

RPA propose donc à l’ensemble des habitants qui le désirent de faire parvenir les questions qu’ils souhaitent voir poser au maire ou aux élus présents.

Ces questions seront confiées aux élus du groupe Transition qui se feront ce jour-là le relais des demandes de l’ensemble des Féréopontains.

Nous nous engageons à diffuser les réponses obtenues.

Pour nous faire part de vos interrogations, vous pouvez :

1 2 3 5