Conseil municipal du 22 septembre 2020

Le prochain conseil municipal aura lieu ce mardi 22 septembre, à partir de 19h30.

Il se tiendra à la salle Friesé, à l’espace culturel des 26 Couleurs.

La municipalité précise qu’en raison du contexte sanitaire, seulement 25 places seront disponibles pour le public.

Afin que le plus grand nombre puisse assister à ce conseil, il sera également retransmis en direct sur le site internet de la Ville

Premier conseil municipal : du changement et de l’action

La nouvelle municipalité de Saint-Fargeau-Ponthierry s’est mise au travail sans attendre. Comme elle s’y était engagée pendant la campagne, la maire Séverine Félix-Boron et l’ensemble de son équipe de la liste « Ensemble et autrement » ont déjà engagé des premières mesures.

Lors du premier conseil municipal du vendredi 10 juillet, plusieurs actes forts ont été présentés et votés.

Pour soulager les familles éprouvées par l’épidémie de Covid-19, la municipalité a acté le remboursement des prestations municipales déjà payées mais qui n’ont pu être assurées pendant la crise sanitaire.

Un soutien aux professionnels de santé occupant des locaux municipaux a été voté. Ils seront exonérés des loyers jusqu’au 30 septembre.

Pour aider les médecins du centre de santé, deux assistants médicaux vont être recrutés pour leur permettre d’avoir plus de temps pour accueillir leurs patients.

Autre mesure : l’accompagnement du redressement du commerce local. Les bars, restaurants, brasseries ont été durement touchés par le confinement. Ils pourront ouvrir de nouveaux espaces gratuitement et bénéficieront d’exonérations jusqu’au 31 décembre 2020.

La révision du PLU a aussi été lancée. L’objectif est notamment de limiter le nombre de constructions là où c’est encore possible et pouvoir prendre des dispositions pour prévenir les inondations.

Cette révision permettra également de réfléchir à un autre emplacement pour un nouveau collège. Une motion a même été adoptée pour rediscuter de l’implantation de ce nouvel établissement, nécessaire à notre bassin de vie. Le lieu prévu actuellement, face au collège François Villon, reste un non-sens.

Notons encore une autre décision, oh combien symbolique de cette nouvelle ère : la baisse des indemnités des élus.

Changer les pratiques

Ce premier conseil municipal a également été l’occasion pour la nouvelle majorité de tirer les leçons de la dernière campagne municipale. Elle a donc fait voter une motion pour lutter contre la violence politique et pour appeler à l’apaisement après ces mois plus que houleux.

Sur ce point-là, Jérôme Guyard a bien tenté de réécrire l’histoire. Il a semblé oublier la posture qui a été la sienne depuis sa campagne calomnieuse de 2014 jusqu’à celle de 2020 tout aussi délétère, ainsi que tout au long des six ans de son mandat, où l’opposition a essuyé dénigrements, insultes, calomnies et diffamations.

Mais gageons qu’il saura revenir à des intentions plus louables.

Faisons confiance en cela à Séverine Félix-Boron et son équipe qui se sont engagés à imposer du respect dans les échanges, un nouveau souffle, de nouvelles pratiques plus respectueuses que celles de l’équipe majoritaire précédente.

Une nouvelle ère est ouverte. Les Féréopontains vont pouvoir à nouveau être écoutés, entendus, respectés.

Ensemble et autrement : une profession de foi qui sera tenue !

Bel été à tous.

Conseil municipal le 10 juillet 2020

Le prochain conseil municipal se tiendra

vendredi 10 juillet, à 20h, salle Friesé (aux 26 Couleurs)

Ce premier conseil de la nouvelle mandature mettra en œuvre les premières mesures annoncées dans le programme de la liste Ensemble et Autrement.

Voici l’ordre du jour de ce conseil.

Ordre du jour du conseil municipal du vendredi 10 juillet

La séance sera ouverte au public, dans le respect des mesures sanitaires.

N’hésitez pas à venir y assister.

Installation du nouveau conseil municipal : une nouvelle ère s’ouvre

Le nouveau conseil municipal de Saint-Fargeau-Ponthierry, composé notamment des élus de la liste « Ensemble et Autrement » a été installé samedi 4 juillet.


La nouvelle maire Séverine Félix-Boron, aux commandes d’une équipe soudée et compétente,  a ouvert une nouvelle ère pour Saint-Fargeau-Ponthierry, plus respectueuse de chacun, plus solidaire, à l’écoute de tous.

Séverine Félix-Boron, maire de Saint-Fargeau-Pon

Saint-Fargeau-Ponthierry : Conseil municipal d’installation

Séverine Félix-Boron et tous les élus de la liste « Ensemble et Autrement » vous invitent à les retrouver lors de la séance d’installation du nouveau conseil municipal de Saint-Fargeau-Ponthierry.

« Madame, Monsieur,

Nous avons le plaisir de vous annoncer que le conseil municipal d’installation de Saint-Fargeau-Ponthierry aura lieu


Samedi 4 juillet à 10 h

dans la salle omnisports de Seine-Ecole Loisirs.


Compte tenu des recommandations sanitaires, le nombre de places pour le public sera limité à 250.


Respectueusement,

Séverine Félix-Boron et toute l »équipe « Ensemble et Autrement »

N’hésitez pas à les retrouver.

Revivez le conseil municipal du 4 juin 2020

Le dernier conseil municipal de la mandature s’est déroulé le jeudi 4 juin 2020.

La séance a eu lieu à huis clos, en raison des mesures sanitaires imposée par la crise sanitaire.

Ce conseil a été diffusé en direct vidéo sur YouTube.

Mais beaucoup de Féréopontains n’ont pu la voir. D’autres n’ont pas réussi à la suivre en raison de la qualité fluctuante de la diffusion.

Nous vous proposons de réécouter ici l’ensemble de ce conseil municipal, en intégralité ou par partie.

Conseil municipal du 4 juin 2020 – propos liminaires – 1ère partie

Conseil municipal du 4 juin 2020 – propos liminaires – 2ème partie

Conseil municipal du 4 juin 2020 – propos liminaires – 3ème partie

Conseil municipal du 4 juin 2020 – propos liminaires – 4ème partie

Conseil municipal du 4 juin 2020 – délibérations – partie 1

Conseil municipal du 4 juin 2020 – délibérations – partie 2

Conseil municipal du 4 juin 2020 – délibérations – déclarations opposition 1/2

Conseil municipal du 4 juin 2020 – délibérations – déclarations opposition 2/2

Conseil municipal du 4 juin 2020 – délibérations – réponses du maire

Conseil municipal du 4 juin 2020 – délibérations – dernière partie

Conseil municipal du 4 juin 2020 – voeu des élus de l’opposition

Conseil municipal du 4 juin 2020 – questions diverses – 1 (intervention du maire)

Conseil municipal du 4 juin 2020 – questions diverses – 2 (intervention du maire)

Conseil municipal du 4 juin 2020 – questions diverses – 3 (intervention du maire)

Conseil municipal du 4 juin 2020 – questions diverses – 4 (élus de l’opposition)

Conseil municipal du 4 juin 2020 – questions diverses – 5 (élus de l’opposition)

Budget 2020 : une vaine tentative de sauvetage électoral

Le 24 février, lors du dernier conseil municipal, le maire a expliqué son choix de ne pas voter le budget 2020 par l’imminence des élections municipales. Mieux, aucun débat n’a été proposé. Il souhaitait laisser la future équipe municipale mettre en place ses propres orientations. Le 1er tour des municipales a eu lieu. Puis la crise sanitaire a interrompu tout processus. 

Le déconfinement entamé, les élus de l’opposition ont réclamé la tenue d’un conseil pour aborder les questions liées à la crise. La loi, par l’ordonnance du 1er avril, obligeant le maire à répondre favorablement à cette demande, le conseil s’est tenu ce jeudi 4 juin. Mais, alors que des Féréopontains souhaitaient voir leurs questions relayées, ce conseil a été consacré exclusivement au vote du budget 2020. Soulignons ici que, dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, la loi permet de repousser jusqu’au 31 juillet le vote des budgets municipaux.

Mais qu’importe. Le maire a préféré oublier ses déclarations du mois de février pour faire passer un budget à trois semaines du second tour. Son argument : le besoin de budget pour que les services municipaux fonctionnent.

Pourtant, le maire a la possibilité d’exécuter toutes dépenses de fonctionnement dans la limite des 21 millions d’euros déjà prévus. Seraient-ils déjà dépensés ? De même, il n’y a aucune urgence à voter un budget d’investissement. Grâce à l’ordonnance du gouvernement du 25 mars, le maire a toute latitude pour investir sur notre commune près de 10 millions d’euros. Au total ce sont donc près de 30 millions d’euros qui peuvent être dépensés avant tout vote du budget. On pouvait donc attendre le second tour et procéder au débat et au vote avant le 31 juillet.

La dernière bouée de sauvetage d’un navire à la dérive

En fait, ce budget apparaît surtout comme une opération de sauvetage électoraliste. Le maire explique que les investissements seront réduits, mais annonce une hausse de 22% du budget d’Investissement. Pour y mettre les promesses auxquelles plus personne ne croit ? Pour cela, plus de trois millions d’emprunts seront contractés. Conséquence : une aggravation de la dette qui atteindra plus de 20 millions d’euros. Un record pour la ville. Mais pour quels investissements ? On se le demande, quand déjà les autres années seulement 40% des annonces étaient réalisées  

Ce budget traduit la dégradation générale que connaît la commune. Il est inapproprié, inconséquent, inadapté et inapplicable.

Inapproprié, car voté à quelques jours du second tour qui mettra en place une nouvelle majorité, quels que soient les résultats.

Inconséquent, car ne correspondant à aucune vision de la gestion de la ville et encore moins du service public à rendre aux habitants. C’est même le démantèlement du service public qui se poursuit. 

Inadapté, car il ne prend pas en compte les effets de la crise. Inadapté, car depuis 6 ans, nos routes sont délaissées, le patrimoine délaissé à l’image des châteaux d’eau, des écoles, de la place de la Résistance et de la Déportation et autres éléments remarquables de la commune. Inadapté, car en pleine crise sociale, la subvention du CCAS est en baisse de 10%. Inadapté enfin, car aucun budget n’est prévu pour engager la transition écologique qui s’impose à nous encore plus fortement depuis la crise.

Inapplicable, car comme les autres années, les investissements annoncés ne pourront se réaliser cette année. Le maire lui-même le dit.

Dernière manœuvre pour éviter le naufrage

On se désole donc de voir un budget 2020 concocté et présenté en urgence dans la seule perspective du 28 juin.

Dès 2015, nous avons démontré que les orientations prises par la majorité municipale conduiraient à une dégradation profonde de la commune. Mais en capitaine n’écoutant personne, le maire s’est obstiné à emmener le navire municipal sur les récifs. Certains de ses colistiers ont vu la catastrophe arriver et ont quitté l’embarcation, fuyant leur responsabilité dans le naufrage de notre commune. Pour un « capitaine fier de son équipage », comme le maire l’a clamé l’an dernier lors du vote du budget, se retrouver avec 14 démissions en six ans reflète le peu d’harmonie qui régnait.

Passé le 28 juin, la future équipe municipale aura la lourde charge de redresser le cap, de sortir le navire communal des sables mouvants dans lesquels il s’est fait prendre. Et elle devra repenser entièrement un budget répondant aux enjeux d’après crise et préparant un autre avenir pour Saint-Fargeau-Ponthierry.

Cette lourde tâche ne pourra être réalisée que par une véritable équipe mêlant à la fois expériences, compétences et envie de répondre aux besoins des Féréopontains !

1 2 3 4