Bords de Seine : où est le projet alternatif d’Ademaj ?

Mais où est le projet alternatif porté par Ademaj pour les Bords de Seine ?

L’association de défense de l’environnement de Moulignon-Auxonnettes-Jonville mène depuis plusieurs mois une campagne dénonçant le projet de réaménagement des Bords de Seine que la municipalité a mis en concertation. Elle met en avant la possibilité d’autres solutions pour le réaménagement du site. Pourquoi pas…

Rappelons que la majorité municipale actuelle a hérité de ce projet enclenché par la mandature précédente. Elle met tout en œuvre pour en réduire considérablement l’impact pour notre ville. La philosophie mise en avant va à l’encontre de la vision mortifère que portaient monsieur Guyard et son équipe.

La municipalité a donc reçu et entendu Ademaj. Lors de leur réunion du 8 décembre 2021, les deux parties se sont accordées sur un délai de 3 mois afin que l’association présente son projet alternatif pour réhabiliter les friches industrielles.

Plus de trois mois après, la maire et ses adjoint(e)s n’ont toujours aucune nouvelle d’Ademaj.

Un silence étonnant. L’association préfère apparemment agiter les réseaux sociaux et appelle à une manifestation relayée par la presse.

Madame la maire s’en est donc étonnée auprès de l’association dans un courrier daté du 22 mars que vous trouverez ci-dessous. Ademaj préfère la presse plutôt que de rencontrer l’équipe municipale.

« Je ne peux que regretter ces initiatives qui, nécessairement, fragilisent les démarches partenariales que vous appelez de vos vœux », écrit la maire dans son courrier. Mais Séverine Félix-Boron assure qu’elle et son équipe sauront « intégrer les solutions pertinentes » qu’Ademaj apportera en prenant en compte « les contraintes juridiques et financières ».

Reste donc à Ademaj d’aller au bout de sa démarche et de présenter son projet alternatif. S’il existe…

RPA Infos spécial Bords de Seine

Le projet de réaménagement des Bords de Seine suscite des interrogations, parfois des inquiétudes, mais aussi beaucoup de rumeurs et de désinformations.

Dans ce numéro spécial de RPA Infos, nous faisons le point sur ce dossier. De l’historique des friches au projet actuel, nous vous livrons notre réflexion et nos préconisations, tout en rappelant le lourd héritage laissé par l’ancienne municipalité et en dénouant les fausses informations.

C’est notre contribution au débat pour nous projeter, ensemble, vers l’avenir de notre commune.

Ukraine : la solidarité s’organise

En Ukraine, la guerre déclarée par le Russie a déjà des conséquences humanitaires dramatiques. Le Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés estime à plus d’un 1,5 million de réfugiés ukrainiens qui ont fui l’Ukraine pour les pays voisins.

Face à la catastrophe humanitaire que les ONG constatent déjà, la mobilisation de la communauté internationale est primordiale.

C’est pourquoi la Communauté d’Agglomération Melun-Val-de-Seine (CAMVS) et les communes du territoire se mobilisent pour une collecte solidaire.

Elles font appel à vous pour des dons de matériels ou des dons financiers.

L’aide de bénévoles est également nécessaire, de même que des offres d’hébergement pour accueillir les Ukrainiens venus trouver refuge en France.

Nous vous relayons ici l’appel de la CAMVS et de la municipalité de Saint-Fargeau-Ponthierry.

DONS MATÉRIELS

Deux centres de dépôt et de tri pour accueillir les dons matériels ont d’ores et déjà été identifiés sur le territoire de l’agglomération :

À Saint-Fargeau-Ponthierry

Dans l’accueil de la Mairie (85, Avenue de Fontainebleau – 01 60 65 20 20) selon ces horaires d’ouverture :

Lundi, jeudi, vendredi : 8h30-12h00 / 13h30-17h00 Mardi : 13h30-17h00

Mercredi : 8h30 / 17h00 (en continu)

Permanence du Guichet unique le samedi, de 9h à 12h

À Melun

Au gymnase Joannes Raymond (50, Avenue Georges Pompidou – 01 64 09 26 26) dès mercredi 9 mars à partir de 8 heures 30. Les associations humanitaires qui se joignent à ce mouvement de solidarité seront présentes dans le gymnase afin de recueillir les dons, soutenues par des agents de la Ville.

Une liste limitative de matériel utile sera dressée et régulièrement mise à jour en fonction des besoins sur place.


Pour l’heure, il est demandé de donner en priorité :

  • Des chargeurs de téléphone et des batteries externes
  • Des piles, des talkies-walkies, des lampes de poche
  • Des produits bébés : couches, lait maternisé, lingettes, petits pots, tétines emballées, biberons avec tétine
  • Des produits d’hygiène : brosses à dents enfants et adultes, dentifrice, savons, shampoings, protections périodiques, mousse à raser, rasoirs, mouchoirs en papier, papier toilette
  • Des produits alimentaires : chocolat en poudre, café lyophilisé, lait en poudre, barres de céréales, sucre, produits non périssables (conserves, compote), chocolat, biscuits, boissons énergétiques
  • Du matériel scolaire : crayons de couleurs, gommes, cahiers, coloriages.

Pour Melun, comme pour Saint-Fargeau-Ponthierry, les dons triés seront ensuite transportés jusqu’au pôle aéronautique de Villaroche, au nord de l’agglomération, où un hangar a été mis à disposition de la société JPB Système par le SYMPAV pour centraliser le départ du matériel vers la frontière polono-ukrainienne.

DONS FINANCIERS

La Communauté d’Agglomération Melun-Val-de-Seine et les communes appellent chaque habitant du territoire qui le souhaite et qui le peut à effectuer un don financier aux différentes associations reconnues qui se mobilisent en France comme en Ukraine pour venir en aide à la population qui fuit la guerre.

Les CCAS de chaque commune sont également habilités à recevoir des dons qui ouvrent aussi droit à des déductions fiscales. Ces dons seront ensuite intégralement reversés aux associations compétentes ou convertis en matériel utile.

BÉNÉVOLES

La Communauté d’Agglomération Melun-Val-de-Seine et les communes lancent un appel aux bénévoles qui souhaiteraient aider les communes et les associations à procéder au tri et empaquetage des dons matériels reçus.

Pour la Ville de Melun, le service Vie Associative centralisera les propositions de service afin de les répartir auprès des associations. Le service est joignable au 01 64 52 11 57.

HÉBERGEMENT

Un très grand nombre de réfugiés ukrainiens se lancent sur les routes et seront bientôt en Europe de l’Ouest.

La France, comme les autres pays de l’Union européenne, devront prendre part à cette solidarité.

Aussi, les communes de l’agglomération seront invitées par le préfet de Seine-et-Marne à mettre en place une procédure coordonnée d’hébergement.

L’agglomération Melun-Val-de-Seine à la rencontre des Féréopontains !

La Communauté d’agglomération Melun-Val-de-Seine (CAMVS) se penche sur son avenir des dix prochaines années ! Avec les habitants, elle entend construire le futur du territoire.

Baptisé « Ambition 2030 », ce projet balaie toutes les compétences de l’agglomération : développement économique, aménagement et urbanisme, transport et logement, environnement et gestion des ressources, habitat, culture, sport…

Cette démarche participative se décline au travers de plusieurs réunion publiques. Certaines ont déjà eu lieu, à Dammarie-lès-Lys et à Rubelles. La prochaine se tiendra au Mée-sur-Seine, mardi 30 novembre à 18h30, au Mas, 800 avenue de l’Europe.

Saint-Fargeau-Ponthierry accueillera l’une des étapes de cette concertation.

La réunion publique aura lieu jeudi 2 décembre, de 18h30 à 20h, aux 26 Couleurs, rue du 11 novembre 1918.

La démocratie participative fait désormais partie de l’ADN de notre commune : conseils de quartier, diagnostics de proximité dans les différents hameaux, permanence des élus aux marché, atelier participatif sur le projet Bords-de-Seine…. Il était donc naturel de mettre le projet de territoire de la CAMVS dans les mains des Féréopontains.

Il est également possible de participer à cette concertation via la plateforme collaborative mise en ligne par la CAMVS https://ambition2030.fr/

Rendez-vous jeudi 2 décembre.

Nous vous attendons nombreux

Une belle occasion pour Saint-Fargeau-Ponthierry de faire entendre sa voix.

Bords de Seine : exprimez-vous !

La concertation sur le projet d’aménagement des Bords de Seine se poursuit !

Après la présentation qui vous est parvenue dans vos boîtes aux lettres, après la réunion publique et la balade participative sur le site du projet, la municipalité de Saint-Fargeau-Ponthierry vous convie à un atelier participatif !

Mercredi 24 novembre, c’est vous qui allez façonner ce nouveau quartier !

Autour de plusieurs ateliers organisés par thématiques, vous aurez la parole pour dessiner les contours des nouveaux bords de Seine. La circulation et les mobilités, les logements, le patrimoine, entre autres, seront soumis à votre réflexion.

Cet atelier participatif aura lieu :

Mercredi 24 novembre 2021, à 19h30, salle Friesé aux 26 Couleurs.

Notre association Rassembler pour l’avenir (RPA), porte l’idée d’un écoquartier innovant.

De nombreux atouts structurent déjà les Bords de Seine. Des berges aménageables en liaisons douces, une desserte RER qui sera sans doute à améliorer, un patrimoine industriel à préserver et valoriser, un pôle culturel à imaginer autour des 26 Couleurs.

A RPA, nous avons œuvré pour que l’impact de ce nouveau quartier soit limité. Rappelons que 1 500 logements étaient initialement prévus ici. Aujourd’hui, nous militons pour qu’il devienne un lieu de vie exemplaire.

Imaginons ensemble des bâtiments ayant recours principalement à des énergies renouvelables produites localement. Faisons en sorte que ce quartier donne la priorité aux espaces verts, irrigué par des liaisons douces, avec des jardins partagés. Ces Bords de Seine pourraient aussi devenir un lieu coopératif pour le bricolage ou pour redonner vie à du matériel. Gageons également que les entreprises existantes ou à venir partagent l’idée de pratiques écologiquement responsables.

Enfin ce nouveau quartier, où le centre culturel des 26 Couleurs en sera le cœur emblématique, pourrait devenir le pôle culturel de la ville, mais aussi un lieu de partage et d’échanges de savoirs.

Que vous soyez présent ou pas le 24 novembre à cet atelier participatif, vous pouvez également faire part de vos idées et suggestions sur le site dédié au projet www.bordsdeseine-saint-fargeau-ponthierry.fr

A noter que certains points de ce projet ne peuvent malheureusement pas être remis en cause.

Exemple : les 805 logements qui doivent voir le jour à plus ou moins long terme. Ce programme a été signé par l’ancien maire Jérôme Guyard et la municipalité aux commandes de la commune jusqu’en juillet 2020. La signature, intervenue le 13 mars 2020, deux jours avant le premier tour des municipales, empêche toute remise en question du nombre de logements sur ce site. Révoquer cette signature signifierait des pénalités exorbitantes que ne pourrait honorer la commune.

Autres points incontournables : ce nouveau quartier doit répondre à toutes les exigences environnementales, liaisons douces, transports en commun, végétalisation des berges, écoconstruction…

Donnez votre avis, formulez vos propositions pour rendre ce futur quartier totalement innovant.

Ensemble, faisons des Bords de Seine un écoquartier exemplaire.

@ Mairie de Saint-Fargeau-Ponthierry

Antoine Stamatakis nous a quitté

Antoine Stamatakis, figure majeure de Saint-Fargeau-Ponthierry, vient de disparaître. Il est mort samedi dans sa 93e année. Ecrivain, poète, humaniste, historien, la ville perd l’une de ses plus grandes voix.

Ancien élu municipal, Antoine avait eu à cœur de développer les concours de poésie dans les écoles de la ville. Il a mis en place les animations pour les séniors, en créant notamment une chorale et en organisant des voyages à leur intention.

Poète d’un grand humanisme, il a contribué également à mettre en lumière l’histoire de notre commune.

Ces derniers mois, il a accompagné avec dévouement son épouse, partie peu de temps avant lui.

Il était également l’un des compagnons de route de notre association.

RPA s’associe à la peine de sa famille.

Les obsèques d’Antoine auront lieu mercredi 17 novembre 2021, à 10h30, au cimetière de Ponthierry.

Bords de Seine : votre avis compte !

La concertation sur la transformation des Bords de Seine est en route.

En amont de la réunion publique, voici un document qui revient sur l’historique du dossier et détaille les objectifs du projet. Il arrive également dans vos boîtes aux lettres.

Ce document permet de mieux appréhender ce que deviendra ce site emblématique de notre ville.

Il vous invite également à prendre part à la concertation, notamment lors de trois rendez-vous majeurs.

  • Lundi 18 octobre 2021 à 20h : réunion publique à la salle Friesé au Centre culturel des 26 Couleurs.
  • Samedi 13 novembre 2021 à 10h : balade participative sur le site du projet.
  • Mercredi 24 novembre 2021 à 19h30 : atelier participatif à la salle Friesé au Centre culturel des 26 Couleurs.

Un site Internet est également à disposition. Il est entièrement dédié au dossier des Bords de Seine.

Enfin, grâce au coupon disponible ci-dessous (ainsi que dans le document PDF), vous pouvez donner votre avis, poser vos questions, ou apporter vos idées et suggestions. Il est à retourner par courrier à la mairie, 185 avenue de Fontainebleau, 77310 Saint-Fargeau-Ponthierry.

L’avenir de notre commune nous concerne tous !

  • Donnez votre avis par courrier
© mairie de Saint-Fargeau-Ponthierry
© mairie de Saint-Fargeau-Ponthierry


Dimanche 27 juin, votez utile, pour Salima Yenbou et Lionel Walker

Dimanche 27 juin aura lieu le second tour des élections départementales. Les deux binômes arrivés en tête dimanche dernier briguent vos suffrages.

Salima Yenbou et Lionel Walker seront face à la conseillère sortante Véronique Veau, associée à Vincent Paul-Petit.

Salima et Lionel sont les plus à même de porter des projets innovants pour notre commune et pour l’ensemble du canton, en matière de solidarité, d’environnement, de développement économique, de culture, d’éducation.

Leurs priorités pour le canton et Saint-Fargeau-Ponthierry :

 NE PLUS RESTER INDIFFERENT AUX QUESTIONS DE SECURITE

• Créer une Direction de la sécurité et de prévention contribuant à la lutte contre de la délinquance, les violences intrafamiliales et contre la radicalisation.

• Prévoir dans les contrats d’aides aux communes un volet sécurité

• Contribuer à la protection des pompiers lors de leurs interventions

RENFORCER LA LUTTE CONTRE LA DESERTIFICATION MEDICALE

• Compléter l’aide des territoires pour attirer les médecins

• Aide au financement des centres de santé et maisons médicales

• Aide à l’implantation d’un 2e centre d’IRM et au 1er centre permanent de veille sanitaire sur notre canton

PROTECTION DE L ‘ENVIRONNEMENT ET LES MESURES DE TRANSITION ECOLOGIQUE

• Encourager la structuration des circuits courts entre les producteurs locaux et les consommateurs (restauration collective)

• Renforcer la cohérence des liaisons douces en partenariat avec les villes et les communautés d’agglomération.

• Développer les espaces de co-workings, les aires de stationnement de vélos et véhicules près des gares, les réseaux de transports en commun.

MIEUX ACCOMPAGNER NOTRE JEUNESSE

• Remettre en place l’opération « Sacs à dos »

• Être un acteur de l’accès des jeunes et des associations à ERASMUS +

• Faire de la Seine et Marne un département test pour l’accès des jeunes de 18 ans au RSA

SOUTENIR LA REUSSITE EDUCATIVE

• Favoriser l’accès à un stage de qualité au sein d’une entreprise, d’une association ou d’une collectivité

• Créer un budget participatif dans les collèges pour favoriser un parcours de citoyenneté

• Proposer la gratuité du transport scolaire

Ils s’engagent aussi sur :

UNE NOUVELLE GOUVERNANCE AVEC LES CITOYENS

• Attribution de budgets participatifs

• Mise en place d’une assemblée citoyenne composées de représentants des cantons

• Accompagner les initiatives citoyennes

DE NOUVEAUX FINANCEMENTS ISSUS DE L’EUROPE

• Récupération par le Département de Fonds Sociaux Européens (FSE +) dédiés à la santé

• Création d’un bureau ERASMUS + pour accompagner et faciliter les voyages des jeunes et des responsables associatifs

Dimanche 27 juin, votez utile, pour Salima Yenbou et Lionel Walker, des élu(e)s départementaux de proximité et à votre écoute. Ils seront secondés par deux remplaçant(e)s : Manon Briand et Grégory Massamba.

Un seul bulletin de vote pour dessiner l’avenir de notre canton et notre commune :

Salima Yenbou et Lionel Walker

Ensemble pour notre territoire !

1 2 3 42