Baisse de la taxe sur les ordures ménagères : le maire n’y est pour rien

Le maire de Saint-Fargeau-Ponthierry et ses colistiers sont très fiers d’annoncer qu’ils ont baissé la taxe sur les ordures ménagères. Si cette baisse est réelle, elle n’est en rien le fruit de la volonté de la municipalité.

Il faut savoir que la collecte et le traitement des ordures ménagères dépend du Syndicat Mixte Intercommunal de Traitement des Ordures Ménagères, le SMITOM. Ce syndicat regroupe 67 communes, dont les 18 de la Communauté d’agglomération Melun-Val-de-Seine (CAMVS).

Depuis 15 ans, le SMITOM a permis, grâce à une saine gestion des finances et des investissements, d’avoir des cotisations inchangées.

En 2018, ces cotisations ont baissé, passant de 28 à 25 € la tonne par habitant.

En 2019, les cotisations annuelles vont connaître une nouvelle baisse. Elles vont passer de 25 à 22 € la tonne. Sur deux ans, la diminution est de 21.15 % par habitant, et ce malgré une hausse du coût de l’incinération relative à diverses taxes sur les activités polluantes.

La CAMVS, qui a délégué la gestion du ramassage et du traitement des déchets au SMITOM, ne fait, en fait, que répercuter la baisse des taux qui sont adoptés par tous les adhérents du SMITOM.

Cette baisse de taxe n’est donc nullement le fruit de la gestion de la municipalité.

Le maire et la majorité municipale tentent de faire croire le contraire pour récolter les fruits de la bonne gestion des autres.

Non, monsieur le maire, ce n’est pas grâce à vous que ces impôts diminuent. La communication ne fait pas tout. La réalité des faits est là.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 − neuf =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.