Du 10 au 16 mai, rendons hommage aux éboueurs de la commune

Au moment de s’engager dans la première semaine de déconfinement, les élus du groupe Transition souhaitent mettre en hommage tous ceux qui, chaque jour, en ramassant nos déchets, rendent notre quotidien beaucoup plus acceptable.

Toute la semaine du 10 au 16 mai, nous appelons la population à mettre sur chacune de leur poubelle un mot, un dessin, une attention spécialement rédigée pour eux.

En effet, que serait notre vie de confinement si nos déchets n’étaient pas ramassés tous les jours ?

Nos logements deviendraient en quelques jours insalubres. Nos rues se transformeraient en dépotoirs, rendant insupportable la sortie quotidienne d’une heure autour de chez soi prévue par la loi. L’attente devant les commerces de proximité deviendrait invivable.

Et que serait notre vie quotidienne si nos déchets n’étaient ni triés ni traités ?

Faudrait-il revenir aux décharges déposées par défaut dans l’espace public, en plein air ? Certains ont d’ailleurs connu cette époque d’avant la construction des incinérateurs et des plateformes de tri.   

Imaginons un instant si, plusieurs jours voire plusieurs semaines, tout s’était arrêté, du ramassage au traitement de nos déchets !

Et pourtant pour les employés de la société Kutler, qui assure ce service par délégation, la confrontation avec nos poignées de poubelles, mais aussi avec le public, n’est pourtant pas sans risque. Ce personnel assume pleinement ce service public.

Des initiatives ont déjà eu lieu en ce sens. Mais faisons que cette semaine soit à nouveau la leur alors qu’ils œuvrent habituellement dans l’ombre. Elle le sera si vous acceptez d’exprimer votre reconnaissance. Au-delà de ce que chacun a pu déjà engager personnellement, rendons ce nouvel hommage collectif. Merci d’y contribuer.

Mettre en lumière ceux qui nous servent tous les jours mais toujours dans l’ombre, c’est aussi une manière de préparer le nouveau monde de l’après confinement.

Ci-dessous, un dessin en noir et blanc que vos enfants ou petits-enfants peuvent mettre en couleur comme bon leur semble… Et à offrir, s’ils le souhaitent, aux éboueurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.