Un avenir semé de bombes à retardement

Après avoir fait exploser les impôts dans toutes les collectivités où il siège, après avoir fait déraper l’endettement à 50% de plus que la moyenne nationale, le maire se prépare à laisser sous le tapis de lourds dossiers pour les années à venir, véritables bombes à retardement pour la prochaine équipe municipale et les Féréopontains.

Absence d’entretien des routes

Depuis 5 ans, les routes sont totalement délaissées. Aucune n’aura été entretenue ni refaite durant ce mandat. Avec un réseau de 50 kilomètres de route sur notre commune, ce sont entre 500 000 euros et 800 000 euros qui sont nécessaires chaque année pour assurer cette charge. Faute de cela, la dégradation continue et le coût de l’entretien ne fera qu’augmenter, d’autant qu’aucun budget n’est prévu pour 2019.

Absence d’entretien du patrimoine communal

Que ce soit les 26 Couleurs, ou les écoles qui se dégradent un peu plus chaque jour, que ce soit les équipements collectifs ou ceux utiles à tous, comme les châteaux d’eau de la ville dans un état déplorable, il n’existe aucune politique d’entretien. Combien de défaillances, d’animations annulées, de manifestations reportées dues à des problèmes qui n’auraient pas dû exister si un entretien régulier avait été assuré ? Sans parler d’un des bâtiments de l’actuelle mairie, acheté 1,2 million d’euros et qui reste désespérément en friche faute de réhabilitation. Coût des travaux : 1 million d’euros !

Non-respect des règles et des normes imposées par la loi

Le plan d’accessibilité est quasiment au point mort, à chaque fois repoussé, malgré les rappels à chaque présentation en conseil municipal. La moindre animation sur la question du handicap sert d’alibi pour masquer l’absence d’avancées sur l’accès aux équipements.

La question de la transition écologique n’est pas mieux traitée. Les collectivités ont pourtant l’obligation de réduire de 20% la consommation énergétique de leurs équipements d’ici 2020. Pourtant, aucun investissement en ce sens n’a été fait durant tout le mandat. Et rien n’est prévu sur la dernière année en cours.

Des dossiers majeurs stoppés et délaissés qu’il faudra bien faire aboutir

Deux exemples :

La zone d’activités de la Mare aux loups.

Remplie aux 2/3 grâce à l’arrivée de Toys »R »Us, un projet tout prêt pour le dernier tiers de la zone a été mis à la poubelle. Objectif du maire : confier ces terrains à BDM déjà heureux détenteur des terrains du centre-ville obtenus à moitié prix de leur valeur (200€ du m²). Sur la Mare aux loups, BDM, intermédiaire imposé par le maire pour commercialiser la zone, va récupérer sa marge sur des terrains restés sans commercialisation depuis de trop nombreuses années.

La réhabilitation des friches du bord de Seine :

Un groupement d’investisseurs devait rendre son projet pour juin 2014. Mais à son arrivée, la nouvelle équipe municipale stoppe tout. Depuis, plus rien ne se passe. Les intérêts des terrains déjà achetés se cumulent année après année, rendant l’opération de réaménagement de moins en moins possible. La seule solution sera de densifier un maximum de logements sur cette zone. Peut-être est-ce d’ailleurs l’objectif de cette inertie totalement incompréhensible ?

Ces lourds dossiers laissés en souffrance devront être assumer par les Féréopontains et gérées, après les élections municipales de mars 2020, par les successeurs de l’actuelle municipalité au bord de l’explosion.

Samedi 13 avril, à 17H00 salle Ginette Rivière, les élus de l’opposition du groupe Transition engagent le débat avec les Féréopontains pour préparer, avec eux, l’avenir de la commune.

Ce sera l’occasion de rappeler qu’il faudra déjà assumer les conséquences des actes ou des absences d’actes de l’actuelle équipe municipale dont le mandat restera gravé comme étant le plus catastrophique de toute l’histoire de notre commune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × 5 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.