La vérité sur les constructions

Exemple au 23 avenue de Fontainebleau

« Des bâtiments trop hauts, trop grands, sans intégration architecturale, sans mixité sociale »

Ces immeubles ont été autorisés par le maire Jérôme Guyard.

C’est lui qui a délivré le permis de construire le 11 mars 2015, soit un an après son élection.

Le projet a été présenté dès 2011. Mais l’ancienne municipalité l’a refusé parce qu’il était :

  • TROP HAUT : il dépasse d’un étage tout ce qui se faisait jusqu’alors à Saint-Fargeau-Ponthierry.
  • TROP PRES DES JARDINS RIVERAINS : les deux barres perpendiculaires génèrent des vues plongeantes sur tous les pavillons situés à l’arrière (rue de Jonville et rue du Lieutenant Boulay)
  • SANS INTÉGRATION ARCHITECTURALE avec les constructions de l’avenue de Fontainebleau
  • SANS MIXITÉ SOCIALE : l’équipe municipale de l’époque œuvrait pour mélanger dans une même opération tous les types de logements, social et privatif.

Mais dès juillet 2014, soit à peine quatre mois après avoir été élu, le maire Jérôme Guyard acceptait le dépôt du permis de construire et instruisait ce projet inadapté à notre ville.

En mars 2015, il délivrait le permis de construire. C’est le premier gros permis de construire d’une longue série qui a été autorisée depuis 2015 et qui défigure aujourd’hui notre commune.

© RPA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 − deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.