La fabrique des pandémies

Nous vous partageons ce projet de la réalisatrice Marie-Dominique Robin.

La documentariste, auteure notamment de « Le monde selon Monsanto » ou de « Sacré croissance », termine actuellement le tournage de « La fabrique des pandémies », son dernier documentaire.

Dans ce film, tiré de son livre paru l’année dernière « La fabrique des pandémies : préserver la biodiversité, un impératif pour la santé planétaire », Marie-Dominique Robin fait le constat que la pandémie prouve que la destruction des écosystèmes et la globalisation menacent directement la santé planétaire.

Depuis les années 2000, 70% des maladies émergentes, Sras, Ebola ou Covid-19, sont des zoonoses, des maladies transmises par des animaux aux humains.

Pour un nombre croissant de scientifiques, cette « épidémie de pandémies » est causée par les activités humaines, qui précipitent l’effondrement de la biodiversité. Pour les spécialistes qui étudient ces virus, c’est la fragilisation des milieux sauvages qui crée les conditions d’émergence des zoonoses.

Face à cette menace, une réponse : « une conception globale de la santé à l’interface hommes-animaux-écosystèmes, qui met en cause la place des humains sur la planète et notre économie reposant sur l’exploitation irraisonnée des ressources naturelles et la globalisation effrénée des échanges ».

De l’Asie à l’Afrique en passant par les Amériques, le film montre comment la déforestation, l’extension des monocultures et de l’élevage industriel, mais aussi le dérèglement climatique, favorisent la propagation de nouveaux agents pathogènes.

Une vingtaine de scientifiques issus des cinq continents offrent leur vision d’ensemble de l’action à engager au niveau local, national et international. Leur constat est sans appel : « Si nous ne nous attaquons pas aux causes des « nouvelles pestes », les alertes aux pandémies prendront le pouvoir sur nos vies et le coût – financier, humain et écologique – sera colossal. »

Afin de pouvoir terminer son documentaire, Marie-Dominique Robin cherche des souscripteurs afin de boucler son budget. Pour que ce film puisse voir le jour, elle vous invite à devenir souscripteur.

Rendez-vous sur le site dédié à La fabrique des pandémies,

Ou sur les pages Facebook du film ou de la réalisatrice

A voir également le soutien apporté par la comédienne Juliette Binoche qui participe au documentaire.

© Fabrique des pandémies

Bonne année 2022 !

Les membres du bureau de RPA vous adressent leurs meilleurs vœux pour 2022 !

Nous avions espéré beaucoup mieux de 2021…

Qu’à cela ne tienne ! Faisons le pari que 2022 saura ramener de la sérénité à chacun d’entre nous…. Une sortie du tunnel de cette pandémie, du lien social renoué, une vie démocratique apaisée, l’abandon du repli sur soi pour s’ouvrir aux autres, à leur différence, leur richesse.

Cette année sera celle d’un choix majeur pour tous, celui d’un modèle de société à reconstruire, d’un espoir à porter, d’une planète enfin respectée.

A Saint-Fargeau-Ponthierry, faisons le vœu que la dynamique lancée il y a un an et demi porte ses fruits sur notre quotidien, sur le renouveau démocratique.

Participons ensemble à changer la ville et nos vies.

Nous aurons l’occasion notamment de nous rencontrer pour échanger sur le modèle agricole à réinventer.

En attendant, protégez-vous et protégez les autres.

En 2022, continuons à vivre, tous ensemble, une ville plus solidaire, plus dynamique, plus durable.

Belle année !

L’agglomération Melun-Val-de-Seine à la rencontre des Féréopontains !

La Communauté d’agglomération Melun-Val-de-Seine (CAMVS) se penche sur son avenir des dix prochaines années ! Avec les habitants, elle entend construire le futur du territoire.

Baptisé « Ambition 2030 », ce projet balaie toutes les compétences de l’agglomération : développement économique, aménagement et urbanisme, transport et logement, environnement et gestion des ressources, habitat, culture, sport…

Cette démarche participative se décline au travers de plusieurs réunion publiques. Certaines ont déjà eu lieu, à Dammarie-lès-Lys et à Rubelles. La prochaine se tiendra au Mée-sur-Seine, mardi 30 novembre à 18h30, au Mas, 800 avenue de l’Europe.

Saint-Fargeau-Ponthierry accueillera l’une des étapes de cette concertation.

La réunion publique aura lieu jeudi 2 décembre, de 18h30 à 20h, aux 26 Couleurs, rue du 11 novembre 1918.

La démocratie participative fait désormais partie de l’ADN de notre commune : conseils de quartier, diagnostics de proximité dans les différents hameaux, permanence des élus aux marché, atelier participatif sur le projet Bords-de-Seine…. Il était donc naturel de mettre le projet de territoire de la CAMVS dans les mains des Féréopontains.

Il est également possible de participer à cette concertation via la plateforme collaborative mise en ligne par la CAMVS https://ambition2030.fr/

Rendez-vous jeudi 2 décembre.

Nous vous attendons nombreux

Une belle occasion pour Saint-Fargeau-Ponthierry de faire entendre sa voix.

Bords de Seine : exprimez-vous !

La concertation sur le projet d’aménagement des Bords de Seine se poursuit !

Après la présentation qui vous est parvenue dans vos boîtes aux lettres, après la réunion publique et la balade participative sur le site du projet, la municipalité de Saint-Fargeau-Ponthierry vous convie à un atelier participatif !

Mercredi 24 novembre, c’est vous qui allez façonner ce nouveau quartier !

Autour de plusieurs ateliers organisés par thématiques, vous aurez la parole pour dessiner les contours des nouveaux bords de Seine. La circulation et les mobilités, les logements, le patrimoine, entre autres, seront soumis à votre réflexion.

Cet atelier participatif aura lieu :

Mercredi 24 novembre 2021, à 19h30, salle Friesé aux 26 Couleurs.

Notre association Rassembler pour l’avenir (RPA), porte l’idée d’un écoquartier innovant.

De nombreux atouts structurent déjà les Bords de Seine. Des berges aménageables en liaisons douces, une desserte RER qui sera sans doute à améliorer, un patrimoine industriel à préserver et valoriser, un pôle culturel à imaginer autour des 26 Couleurs.

A RPA, nous avons œuvré pour que l’impact de ce nouveau quartier soit limité. Rappelons que 1 500 logements étaient initialement prévus ici. Aujourd’hui, nous militons pour qu’il devienne un lieu de vie exemplaire.

Imaginons ensemble des bâtiments ayant recours principalement à des énergies renouvelables produites localement. Faisons en sorte que ce quartier donne la priorité aux espaces verts, irrigué par des liaisons douces, avec des jardins partagés. Ces Bords de Seine pourraient aussi devenir un lieu coopératif pour le bricolage ou pour redonner vie à du matériel. Gageons également que les entreprises existantes ou à venir partagent l’idée de pratiques écologiquement responsables.

Enfin ce nouveau quartier, où le centre culturel des 26 Couleurs en sera le cœur emblématique, pourrait devenir le pôle culturel de la ville, mais aussi un lieu de partage et d’échanges de savoirs.

Que vous soyez présent ou pas le 24 novembre à cet atelier participatif, vous pouvez également faire part de vos idées et suggestions sur le site dédié au projet www.bordsdeseine-saint-fargeau-ponthierry.fr

A noter que certains points de ce projet ne peuvent malheureusement pas être remis en cause.

Exemple : les 805 logements qui doivent voir le jour à plus ou moins long terme. Ce programme a été signé par l’ancien maire Jérôme Guyard et la municipalité aux commandes de la commune jusqu’en juillet 2020. La signature, intervenue le 13 mars 2020, deux jours avant le premier tour des municipales, empêche toute remise en question du nombre de logements sur ce site. Révoquer cette signature signifierait des pénalités exorbitantes que ne pourrait honorer la commune.

Autres points incontournables : ce nouveau quartier doit répondre à toutes les exigences environnementales, liaisons douces, transports en commun, végétalisation des berges, écoconstruction…

Donnez votre avis, formulez vos propositions pour rendre ce futur quartier totalement innovant.

Ensemble, faisons des Bords de Seine un écoquartier exemplaire.

@ Mairie de Saint-Fargeau-Ponthierry

Antoine Stamatakis nous a quitté

Antoine Stamatakis, figure majeure de Saint-Fargeau-Ponthierry, vient de disparaître. Il est mort samedi dans sa 93e année. Ecrivain, poète, humaniste, historien, la ville perd l’une de ses plus grandes voix.

Ancien élu municipal, Antoine avait eu à cœur de développer les concours de poésie dans les écoles de la ville. Il a mis en place les animations pour les séniors, en créant notamment une chorale et en organisant des voyages à leur intention.

Poète d’un grand humanisme, il a contribué également à mettre en lumière l’histoire de notre commune.

Ces derniers mois, il a accompagné avec dévouement son épouse, partie peu de temps avant lui.

Il était également l’un des compagnons de route de notre association.

RPA s’associe à la peine de sa famille.

Les obsèques d’Antoine auront lieu mercredi 17 novembre 2021, à 10h30, au cimetière de Ponthierry.

Bords de Seine : votre avis compte !

La concertation sur la transformation des Bords de Seine est en route.

En amont de la réunion publique, voici un document qui revient sur l’historique du dossier et détaille les objectifs du projet. Il arrive également dans vos boîtes aux lettres.

Ce document permet de mieux appréhender ce que deviendra ce site emblématique de notre ville.

Il vous invite également à prendre part à la concertation, notamment lors de trois rendez-vous majeurs.

  • Lundi 18 octobre 2021 à 20h : réunion publique à la salle Friesé au Centre culturel des 26 Couleurs.
  • Samedi 13 novembre 2021 à 10h : balade participative sur le site du projet.
  • Mercredi 24 novembre 2021 à 19h30 : atelier participatif à la salle Friesé au Centre culturel des 26 Couleurs.

Un site Internet est également à disposition. Il est entièrement dédié au dossier des Bords de Seine.

Enfin, grâce au coupon disponible ci-dessous (ainsi que dans le document PDF), vous pouvez donner votre avis, poser vos questions, ou apporter vos idées et suggestions. Il est à retourner par courrier à la mairie, 185 avenue de Fontainebleau, 77310 Saint-Fargeau-Ponthierry.

L’avenir de notre commune nous concerne tous !

  • Donnez votre avis par courrier
© mairie de Saint-Fargeau-Ponthierry
© mairie de Saint-Fargeau-Ponthierry


Dimanche 27 juin, votez utile, pour Salima Yenbou et Lionel Walker

Dimanche 27 juin aura lieu le second tour des élections départementales. Les deux binômes arrivés en tête dimanche dernier briguent vos suffrages.

Salima Yenbou et Lionel Walker seront face à la conseillère sortante Véronique Veau, associée à Vincent Paul-Petit.

Salima et Lionel sont les plus à même de porter des projets innovants pour notre commune et pour l’ensemble du canton, en matière de solidarité, d’environnement, de développement économique, de culture, d’éducation.

Leurs priorités pour le canton et Saint-Fargeau-Ponthierry :

 NE PLUS RESTER INDIFFERENT AUX QUESTIONS DE SECURITE

• Créer une Direction de la sécurité et de prévention contribuant à la lutte contre de la délinquance, les violences intrafamiliales et contre la radicalisation.

• Prévoir dans les contrats d’aides aux communes un volet sécurité

• Contribuer à la protection des pompiers lors de leurs interventions

RENFORCER LA LUTTE CONTRE LA DESERTIFICATION MEDICALE

• Compléter l’aide des territoires pour attirer les médecins

• Aide au financement des centres de santé et maisons médicales

• Aide à l’implantation d’un 2e centre d’IRM et au 1er centre permanent de veille sanitaire sur notre canton

PROTECTION DE L ‘ENVIRONNEMENT ET LES MESURES DE TRANSITION ECOLOGIQUE

• Encourager la structuration des circuits courts entre les producteurs locaux et les consommateurs (restauration collective)

• Renforcer la cohérence des liaisons douces en partenariat avec les villes et les communautés d’agglomération.

• Développer les espaces de co-workings, les aires de stationnement de vélos et véhicules près des gares, les réseaux de transports en commun.

MIEUX ACCOMPAGNER NOTRE JEUNESSE

• Remettre en place l’opération « Sacs à dos »

• Être un acteur de l’accès des jeunes et des associations à ERASMUS +

• Faire de la Seine et Marne un département test pour l’accès des jeunes de 18 ans au RSA

SOUTENIR LA REUSSITE EDUCATIVE

• Favoriser l’accès à un stage de qualité au sein d’une entreprise, d’une association ou d’une collectivité

• Créer un budget participatif dans les collèges pour favoriser un parcours de citoyenneté

• Proposer la gratuité du transport scolaire

Ils s’engagent aussi sur :

UNE NOUVELLE GOUVERNANCE AVEC LES CITOYENS

• Attribution de budgets participatifs

• Mise en place d’une assemblée citoyenne composées de représentants des cantons

• Accompagner les initiatives citoyennes

DE NOUVEAUX FINANCEMENTS ISSUS DE L’EUROPE

• Récupération par le Département de Fonds Sociaux Européens (FSE +) dédiés à la santé

• Création d’un bureau ERASMUS + pour accompagner et faciliter les voyages des jeunes et des responsables associatifs

Dimanche 27 juin, votez utile, pour Salima Yenbou et Lionel Walker, des élu(e)s départementaux de proximité et à votre écoute. Ils seront secondés par deux remplaçant(e)s : Manon Briand et Grégory Massamba.

Un seul bulletin de vote pour dessiner l’avenir de notre canton et notre commune :

Salima Yenbou et Lionel Walker

Ensemble pour notre territoire !

Départementales 2021 : les résultats du premier tour sur le canton

Le premier tour des élections départementales a livré son verdict pour le canton de Saint-Fargeau-Ponthierry.

Les deux binômes qui se retrouveront dimanche prochain sont :

  • Véronique Veau et Vincent Paul-Petit (LR), arrivés en tête avec 26,49% des suffrages exprimés
  • Lionel Walker (DVG) et la députée européenne Salima Yenbou (Cap Ecologie), deuxième avec 21,68%.

Ce sont les deux seuls binômes à pouvoir se maintenir.

En troisième position, on trouve le RN, Angela Colucci et Lilian Serre (20,73%). Derrière, les écologistes Jean-Michel Gambier et Laurence Laffitte-Goncalves totalisent 13,25% des voix.

Le conseiller départemental sortant Jérôme Guyard (LR), associé à Françoise Perreau (DVD), n’obtient que 10,13%.

Enfin les communistes Vincent Benoist et Sarah Machrouh ferment la marche avec 7,72% des suffrages.

Un constat alarmant : une abstention qui pointe à 73,83%, bien au-dessus de la moyenne nationale (66,1%).

A noter qu’à Saint-Fargeau-Ponthierry, Lionel Walker et Salima Yenbou sont à 32,05, Angela Colucci et Lilian Serre à 21,72%, Véronique Veau et Vincent Paul-Petit à 16,21%, Jérôme Guyard et Françoise Perreau à 15,56%, Jean-Michel Gambier et Laurence Laffitte-Goncalves à 11,06% et Vincent Benoist et Sarah Machrouh à 3,40%.

Dimanche 27 juin, amplifions la dynamique autour de Lionel Walker et Salima Yenbou.

Ils sont les plus à même de porter des projets innovants pour notre commune et pour l’ensemble du canton, en matière de solidarité, d’environnement, de développement économique, de culture, d’éducation.

Avec votre soutien, dessinons l’avenir de notre canton, aux côtés de Salima Yenbou et Lionel Walker et de leurs suppléants.

1 2 3 38