La fabrique des pandémies

Nous vous partageons ce projet de la réalisatrice Marie-Dominique Robin.

La documentariste, auteure notamment de « Le monde selon Monsanto » ou de « Sacré croissance », termine actuellement le tournage de « La fabrique des pandémies », son dernier documentaire.

Dans ce film, tiré de son livre paru l’année dernière « La fabrique des pandémies : préserver la biodiversité, un impératif pour la santé planétaire », Marie-Dominique Robin fait le constat que la pandémie prouve que la destruction des écosystèmes et la globalisation menacent directement la santé planétaire.

Depuis les années 2000, 70% des maladies émergentes, Sras, Ebola ou Covid-19, sont des zoonoses, des maladies transmises par des animaux aux humains.

Pour un nombre croissant de scientifiques, cette « épidémie de pandémies » est causée par les activités humaines, qui précipitent l’effondrement de la biodiversité. Pour les spécialistes qui étudient ces virus, c’est la fragilisation des milieux sauvages qui crée les conditions d’émergence des zoonoses.

Face à cette menace, une réponse : « une conception globale de la santé à l’interface hommes-animaux-écosystèmes, qui met en cause la place des humains sur la planète et notre économie reposant sur l’exploitation irraisonnée des ressources naturelles et la globalisation effrénée des échanges ».

De l’Asie à l’Afrique en passant par les Amériques, le film montre comment la déforestation, l’extension des monocultures et de l’élevage industriel, mais aussi le dérèglement climatique, favorisent la propagation de nouveaux agents pathogènes.

Une vingtaine de scientifiques issus des cinq continents offrent leur vision d’ensemble de l’action à engager au niveau local, national et international. Leur constat est sans appel : « Si nous ne nous attaquons pas aux causes des « nouvelles pestes », les alertes aux pandémies prendront le pouvoir sur nos vies et le coût – financier, humain et écologique – sera colossal. »

Afin de pouvoir terminer son documentaire, Marie-Dominique Robin cherche des souscripteurs afin de boucler son budget. Pour que ce film puisse voir le jour, elle vous invite à devenir souscripteur.

Rendez-vous sur le site dédié à La fabrique des pandémies,

Ou sur les pages Facebook du film ou de la réalisatrice

A voir également le soutien apporté par la comédienne Juliette Binoche qui participe au documentaire.

© Fabrique des pandémies

Bonne année 2022 !

Les membres du bureau de RPA vous adressent leurs meilleurs vœux pour 2022 !

Nous avions espéré beaucoup mieux de 2021…

Qu’à cela ne tienne ! Faisons le pari que 2022 saura ramener de la sérénité à chacun d’entre nous…. Une sortie du tunnel de cette pandémie, du lien social renoué, une vie démocratique apaisée, l’abandon du repli sur soi pour s’ouvrir aux autres, à leur différence, leur richesse.

Cette année sera celle d’un choix majeur pour tous, celui d’un modèle de société à reconstruire, d’un espoir à porter, d’une planète enfin respectée.

A Saint-Fargeau-Ponthierry, faisons le vœu que la dynamique lancée il y a un an et demi porte ses fruits sur notre quotidien, sur le renouveau démocratique.

Participons ensemble à changer la ville et nos vies.

Nous aurons l’occasion notamment de nous rencontrer pour échanger sur le modèle agricole à réinventer.

En attendant, protégez-vous et protégez les autres.

En 2022, continuons à vivre, tous ensemble, une ville plus solidaire, plus dynamique, plus durable.

Belle année !

Les voeux de Séverine Félix-Boron

Séverine Félix-Boron, maire de Saint-Fargeau-Ponthierry, d’adresse à vous à l’occasion de cette nouvelle année.

Chère Féréopontaine, Cher Féréopontain,

En premier lieu, je tiens à vous souhaiter une belle et heureuse année 2021 !

Pour cette nouvelle année, je porte l’espoir d’un contexte moins incertain et plus rassurant. Une nouvelle année qui nous permette de nouveau de nous rencontrer, d’échanger et partager ensemble des moments conviviaux au sein de notre commune.

Malheureusement, comme vous le savez, le contexte sanitaire et les mesures préfectorales, me contraigne à ne pouvoir vous accueillir pour la traditionnelle cérémonie des vœux.

En effet, comme l’ensemble des communes avoisinantes, les règles sanitaires qui nous sont imposées, pour préserver votre santé, nous obligent à devoir renoncer à ce beau moment de partage.

Nous venons de vivre une année 2020 particulièrement éprouvante et au vu des dernières annonces gouvernementales nous devrons vraisemblablement poursuivre nos efforts pour quelques mois encore.

Mais cette crise sanitaire ne freinera pas la mise en œuvre de notre projet municipal. Nous portons, plus que jamais, l’ambition de concrétiser les projets nécessaires à l’amélioration de votre cadre de vie.

Pour cela, nous concentrerons notre action sur trois axes majeurs :

• Une sécurité renforcée !

• Un cadre de vie amélioré !

• Une proximité retrouvée !

Saint-Fargeau-Ponthierry est notre bien commun à toutes et à tous: et c’est ensemble que nous réussirons à faire vivre notre ville.

Une nouvelle fois, et au nom du Conseil Municipal, je vous souhaite une belle année 2021.

Séverine Félix-Boron, maire de Saint-Fargeau-Ponthierry.

La démocratie participative est relancée

A Saint-Fargeau-Ponthierry, la démocratie participative est relancée.

C’est la décision que vient de prendre la municipalité, conformément à ses engagements, pour retisser le lien avec les Féréopontains.

Abandonnées pendant six ans, les permanences des élus reprennent sur le marché de Ponthierry.

Chaque dimanche un duo d’élus sera disponible pour échanger avec les Féréopontains au sein d’un stand clairement identifié.

Première permanence : ce dimanche 17 janvier, avec Nicole Lelièvre, adjointe au Maire aux Solidarités et aux conseils des hameaux et Albert Van de Bor, conseiller municipal délégué à la Démocratie participative et à la Vie associative.

La maire Séverine Félix-Boron ouvre une permanence en mairie. Elle sera toujours accompagnée par une ou un élu(e) de la majorité. Nous vous en préciserons rapidement les détails.

Et très régulièrement, l’équipe municipale ira à la rencontre des habitants, rue par rue, pour effectuer un diagnostic permanent de la ville.

C’était la promesse de l’équipe réunie autour de Séverine Félix-Boron : renouer le dialogue avec les Féréopontains. Pour vivre la ville ensemble.

Téléthon 2020

Le Téléthon 2020 se déroulera vendredi 4 et samedi 5 décembre.

Malgré la crise sanitaire, cette édition, organisée par Jocelyne Le Sager et ses bénévoles, en lien avec les services municipaux, aura bien lieu. Mais sous une forme différente qu’à l’habitude.

Voici le message de la municipalité.

Pour cette année particulière, nous vous proposons de :

Participer au tournoi en ligne LEAGUE of LEGENDS

Participer à des challenges en lignes ludiques (sport, chanson, danse, …)

Confectionner des décorations pour orner un sapin de noël installé à la Mairie

Suivre la projection d’une pièce de théâtre sur la chaine YouTube de la ville

Acheter des « gourmandise solidaire » auprès de nos boulangers locaux

Toutes vos participations contribueront à soutenir la recherche médicale car la ville versera une subvention à l’AFM Téléthon.

1 action = 1 don

Et surtout n’oubliez pas, pour soutenir le Téléthon, appelez le 36 37 !

Rendez-vous sur le site internet de la ville pour découvrir tous les détails de cette opération caritative chère à beaucoup d’entre nous !

Les détails sur le site Internet de la ville

Danièle Masson, une vie d’engagements

Nous avons perdu une amie.
Danièle Masson nous a quittés discrètement vendredi. Elle se sera battue jusqu’au bout avec un grand courage.


Militante exigeante, elle aimait s’engager, proposer, aller à la rencontre des habitants, être à l’écoute des attentes sociales.
Élue dans l’équipe de Lionel Walker, totalement impliquée dans la victoire électorale de Séverine Félix-Boron, elle a été de toutes les initiatives durant ces 6 années passées ensemble à RPA.


Nous avons perdu une amie qui venait tout juste d’être grand-mère.
Nous pensons très fort à elle et à sa famille.

Les obsèques de Danièle auront lieu le jeudi 27 août, à 15h30, au crématorium de Moulignon, à Saint-Fargeau-Ponthierry. L’accès à l’intérieur de la salle sera limitée à 25 personnes. Mais vous pourrez être présents à l’extérieur pour la saluer, en respectant les distances de sécurité sanitaire et les gestes barrière.
Vous pourrez également lui rendre hommage au centre culturel des 26 Couleurs, à partir de 16h30, où un moment convivial sera organisé.

1 2 3 15