Urbanisme maîtrisé : les mensonges de la municipalité

 

Depuis six mois, le maire doit porter à la connaissance du conseil municipal le PLH (Plan local de l’habitat). Présenté le 22 mai à la CAMVS, Communauté d’agglomération Melun-Val-de-Seine, il avait l’obligation légale d’en donner connaissance à son conseil sous deux mois.

Par ce PLH, il s’est engagé, vis-à-vis de l’agglomération et de l’Etat, à construire 630 logements sur la commune d’ici 2021, en plus de tous ceux déjà réalisés ou en cours.

Interpellé lundi 6 novembre en conseil municipal sur ce sujet, le maire a prétendu publiquement que ce PLH avait été annulé par le Préfet de Région. Après vérification dès le lendemain auprès de l’agglomération melunaise, il a été confirmé que rien n’avait été annulé !

Explosion immobilière

Dans quelques semaines, nous vous présenterons le détail des 2 300 logements prévus sur le mandat par le maire, le premier adjoint et l’adjointe à l’urbanisme.

Notre commune « rurbaine » se « banlieurise » à grande vitesse pour des intérêts qui ne sont ni ceux de la commune ni ceux de ses habitants !

Mais ne soyons pas que négatifs. Il y a quand même des heureux, comme les agences immobilières qui se créent régulièrement sur la commune ou non loin d’elle, dont une tout juste ouverte par la famille du maire…

Une belle complémentarité familiale : les uns font créer des logements, les autres les vendent…

Le pire est à venir. La mobilisation est urgente !

 

 

3 commentaires

  • Toujours intéressant’es vos informations. Bravo continuez à nous tenir au courant, car sans vous nous ne saurions rien de ce qui se passe dans la commune.

  • Monsieur le Maire de Ponthierry est tout sauf un bon Maire.
    La commune n’a jamais été aussi mal en point: propreté des rues effarante, aucune présence policière, la création de nouvelles lignes de bus qui augmente la pollution et la dangerosité de nos rues, disparition des services de proximité, aucune information sur l’accès à la fibre, dégradation vitesse grand V du réseau routier, négligeance des espaces verts (arbres des bords de route également), aucun programme de renouvellement des infrastructures sportive, urbanisation à outrance (orchestrée par une seule et unoque société immobilière en centre ville, etc…
    J’ai honte d’habiter cette ville qui avait encore une âme de bien-être, bel et bien révolu.
    Monsieur Walker, si vous souhaitez nos voix, il va falloir aussi vous montrer, vous engager !
    Dans l’attente de votre réponse.
    Cordialement

  • Bonjour,

    N’y aurait-il pas conflit d’intérêt ou pire ? Une autre « affaire » à porte devant le tribunal ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *