Consultation publique samedi 9 avril 2016

Vous habitez la Commune

Vous avez au moins 18 ans …

…. Exprimez-vous ! Allez Voter

 

CONSULTATION PUBLIQUE
Samedi 9 Avril de 10h00 à 17h00

 

Il n’est pas vrai que les Féréopontains se désintéressent de la démolition de leur mairie.
Il n’est pas vrai que la délocalisation de leurs services leur soit indifférente.
Il n’est pas vrai que l’outrance de l’urbanisation actuelle leur apporte un quelconque profit.

… par contre il est vrai qu’ils veulent donner leur avis

parce qu’ils sont les premiers concernés.

La municipalité s’obstinant à refuser la concertation, les élus minoritaires du Conseil Municipal organisent ce samedi une consultation et vous proposent de choisir entre le projet du maire et la solution alternative qui vous est présentée par ailleurs.

ob_ab253e_urne

POUR CELA, IL VOUS SUFFIT :
• de vous rendre à l’un des 6 bureaux de vote, à votre choix

• de justifier de votre âge : 18 ans au moins dans l’année (carte d’identité, permis de conduire, etc …)

• de justifier de votre lieu de résidence : habiter la commune (pièce d’identité, quittance, facture EDF, etc …)

• • • et de voter tout simplement en vous servant des bulletins de vote mis à votre dis-position

 

Enfin, n’hésitez pas à utiliser la possibilité qui vous est donnée de contrôler le bon dé-roulement de ce vote :

• en participant au bureau de vote : pour cela, il vous suffit d’en faire la demande sur place au président du bureau où vous désirez voter

• en participant au dépouillement qui aura lieu dans chaque bureau de vote dès la clôture du scrutin : là aussi, il suffit d’en faire la demande au président

• en vous rendant au local des élus où se fera le regroupement des 6 bureaux et où seront proclamés les résultats définitifs.

 

Six Bureaux de Vote selon votre choix, quel que soit le hameau que vous habitiez

  • Ponthierry 1 : Place Leclerc
  • Ponthierry 2 : Trottoir Simply
  • Bordes : Trottoir Ecole Saint Exupéry
  • Moulignon : Place des Tilleuls
  • Tilly : Place Patton
  • Saint Fargeau : Place Temploux

 

Consultation publique nouvelle mairie

Une mairie excentrée… Des services publics éloignés des habitants… Une urbanisation irréfléchie en centre-ville… C’est le projet promis par la municipalité dans des conditions de réalisation d’une totale opacité.

Un centre-ville renforcé… Une mairie rénovée, modernisée, recentrée… Des services publics au plus près du cœur de vie des Féréopontains… C’est l’alternative que proposent les élus d’opposition dans une démarche de concertation transparente.

Malgré le journal spécial de la municipalité consacré au déménagement de la mairie, les interrogations persistent et les inquiétudes des Féréopontains demeurent.

Opacité de la méthode employée, échange de terrain mystérieux, centre-ville vidé de ses services publics, précipitation inexplicable, absence de mise en concurrence, terrains du centre-ville bradés, absence de concertation, information tardive,… la liste est longue !

Face à cette vision de la ville, une autre solution existe !

Des services regroupés dans un bâtiment agrandi, rénové et en harmonie avec les objectifs de développement durable définis à la COP 21 ; un centre-ville renforcé ; une identité de la commune respectueuse de son histoire et tournée vers l’avenir ; un financement transparent avec une réelle mise en concurrence…

Les Féréopontains doivent pouvoir donner leur avis !

Les élus d’opposition ont demandé la tenue d’un referendum afin que les habitants puissent s’exprimer. Referendum refusé par le maire lors du conseil municipal du 23 mars.

Une consultation aura donc lieu, à l’initiative des élus d’opposition. Les Féréopontains pourront s’exprimer, en toute transparence. Ils auront à faire leur choix entre les deux projets.

Le samedi 9 avril 2016, de 10h à 17h.

6 bureaux de votes seront à disposition des habitants.

  • A Ponthierry, place Leclerc
  • A Ponthierry, sur le trottoir de Simply Market avenue de Fontainebleau
  • A Moulignon, place des Tilleuls
  • A Tilly, place Patton
  • Aux Bordes, sur le trottoir école Saint Exupéry
  • A Saint-Fargeau, place Temploux

 

Le sort de notre ville est entre les mains de chacun…
Rien n’est terminé !

Nouvelle mairie : les véritables coûts

Coût du projet municipal

Un cadeau de 3,4 millions au promoteur !

Démolir la Mairie + Emménager à BASF à coût zéro. C’était faux, il y a 1 mois.

Aujourd’hui, la municipalité se vante d’un bénéfice net de 659 000 euros.

C’est encore plus faux !

Image Lapsus 2

Lapsus Extrait du journal municipal !

…  et voilà pourquoi !

 

 

Récapitulation des DEPENSES

Dépenses reconnues dans le spécial n°16

 

Acquisition BASF………………………………………………………3 400 000 €

 

Travaux prévus…………………………………………………………1 116 871 €

 

Dépenses camouflées dans le BP 2016

 

Salle IRIS locaux attenants pour Services Techniques………………..201 431 €

 

Location pour Services Techniques ………………………….…….……86 000 €

 

Déménagement……………………………………………………………51 719 €

 

Stade Foot………………………………………………………………….85 000 €

 

Dépenses à réaliser dans les 3 ans après 2016

 

Locations pour Services Techniques……………………………………258 000 €

 

Aménagement BASF pour Services Techniques………………………781 000 €

 

Total des dépenses incontournables :                                       5 980 021 €

 

Récapitulation des RECETTES

Recettes reconnues dans le spécial n°16 :

 

Vente Mairie ……………………  4 500 000 €

 

Vente parcelle…………………….. 210 000 €

 

Subventions à espérer raisonnablement :

 

DETR………………………………..200 000 €

 

(Dotation d’équipement des territoires ruraux)

 

Total des recettes :                   4 910 000 €

 

Il s’agit donc d’un dépassement de budget de 1 070 021 euros

et non pas d’un bénéfice de 659 082 euros comme prétendu !

 

A ces dépenses se rajoutent les travaux nécessaires à la réhabilitation de BASF : mise en conformité, accessibilité, isolation …

Ceux-ci peuvent être évalués à 3 358 000 euros. La municipalité va en réaliser une partie en 2016 pour 1 176 871.

Reste donc à faire les travaux complémentaires pour 2 181 129 euros.

Ce qui porte le dépassement à 3 251 150 euros

 

Le promoteur, BDM, a acquis la Mairie avec l’ensemble des terrains (soit 22 821 m2) pour 4 500 000 € soit 197 € le m2.

De particulier à particulier, le terrain se vend en centre ville entre 350 et 400 € le m2, à peu près le         double.

Avec une mise en concurrence, qui n’a pas été faite, la municipalité pouvait revendiquer 350 euros pour un global de l’ordre de 7,9 M €. Merci qui ?

Vendu convenablement, soit 3,4 M € de plus, le dépassement était couvert. La municipalité aurait pu alors revendiquer le COÛT ZERO.

 

Coût de la solution alternative

RECETTES 

Vente du terrain :                   7 900 000 €

 

Subventions :                            200 000 €

 

Financement PUP :                1 200 000 €

 

(Projet Urbain Partenarial)

 

Total :                                     9 300 000 €

 

DEPENSES

Extension Mairie :                                           3 906 000 €

 

Maîtrise d’ouvrage :                                           585 900 €

 

Création Services Techniques :                      3 000 000 €

 

5 classes :                                                          990 000 €

 

Restaurant scolaire :                                          210 000 €

 

Stade Foot :                                                       232 000 €

 

Total :                                                             8 923 900 €

Lettre élus AVRIL 2016 - Page 4

 

Nouvelle mairie : Consultation publique

Mécontents de la démolition de la mairie, nombreux sont les Féréopontains qui rejettent ce projet. Ils sont plus de 1 200 pétitionnaires à avoir demandé à M le Maire, la mise en place d’un référendum qui, suite à une question écrite des conseillers minoritaires, a été refusée lors du CM du 23 mars.

Aussi, les élus d’opposition ont décidé de palier ce manque de démocratie et d’organiser cette consultation populaire en lieu et place de la municipalité. Le maire ayant refusé de leur accorder les moyens nécessaires à cette organisation (salles, matériel de vote, etc…), ils l’assumeront donc avec leurs propres forces, sur leur propre financement dans des conditions rendues difficiles et évidemment imparfaites.

 

Pour éviter les accusations de tricheries, nous avons proposé aux élus majoritaires de participer à la tenue des bureaux de vote, ainsi qu’au dépouillement. Ils ont refusé !

Il revient donc à tous les citoyens qui se sentent concernés, de participer à ces bureaux de vote afin de garantir la parfaite honnêteté de cette consultation. Soyez nombreux.

Enfin, nous vous appelons  à venir voter en grand nombre, car il nous sera bien évidemment reproché une trop faible participation. Malgré toutes ces difficultés provoquées et attendues, nous maintenons cette consultation. Cela est conforme à notre volonté de concertation, de participation et de respect du citoyen.

Vous avez donc un choix à faire, plus nombreux vous serez,

plus les résultats seront significatifs.

 

MAINTIEN DE LA MAIRIE
EXTENSION / ADAPTATION

Emplacement de la Mairie et des Services Municipaux

  • Les bâtiments de la mairie actuelle sont maintenus en place. Seuls les bâtiments des services techniques sont détruits.

Les services restent tous en Centre ville.

  • Le Centre technique est reconstruit dans la zone d’activité

Dimension et mise en conformité des bâtiments

  • L’extension de la mairie portera celle-ci à près de 3100 m2, une surface bien adaptée à la taille de la commune
  • Accessibilité totale pour l’ensemble de l’extension et accessibilité au rez-de-chaussée pour les anciens bâtiments, comme actuellement.
  • Extension réalisée aux normes HQE (Haute Qualité Environnementale) sur sa totalité.

Equipements publics

  • Parkings sous l’extension de la mairie comprenant notamment 1 niveau pour les personnels et 1 niveau ouvert à tous les publics.
  • Coût des déplacements du restaurant scolaire, du stade et des classes créées compris dans le projet

 

DEMOLITION DE LA MAIRIE / DELOCALISATION A BASF

(en face de Truffaut)

Emplacement de la Mairie et des Services Municipaux

  • La mairie actuelle est rasée dans sa totalité. Tous les services municipaux sont déplacés sur le site de BASF.

Ainsi que le CCAS, la bibliothèque, etc.

  • Solution pour le Centre technique repoussée à plus tard.

Dimension et mise en conformité des bâtiments

  • Les bâtiments de BASF sont surdimensionnés pour accueillir la mairie qui passera de 1300 m2 actuels à 4700 m2.
  • Simple mise au propre des anciens bâtiments de BASF : peinture, moquette, réseau informatique, mise en accessibilité partielle.
  • Pas de travaux d’isolation, même pour les bâtiments anciens des années 1970

Equipements publics

  • Stationnement aérien pour les agents municipaux et pour les seuls usagers des services municipaux.
  • Déplacement du restaurant scolaire, du stade, création de 5 classes, non prévus dans le coût du projet.

Ne laissez Pas Faire. Votre Avis est essentiel

Votez et Faites voter

Lettre élus AVRIL 2016 - Page 3

Réunion publique : quel avenir pour notre mairie ?

Quelle place pour la mairie ? Quel avenir pour notre ville ?
Le projet de nouvelle mairie, excentrée, interroge toujours les Féréopontains.

Opacité, précipitation, improvisation, contre-vérités…. Le flou persiste !

Face à ce projet, une alternative est possible.

Pour poursuivre la concertation et le débat entamés depuis plusieurs mois, les élus de l’opposition de la liste « Avec vous, Réussir l’Avenir » vous propose une nouvelle réunion publique.

Le vendredi 8 avril 2016, à 20h,
salle de l’Odyssée, à Saint-Fargeau-Ponthierry.

Cette soirée sera l’occasion de faire le point sur les différentes actions menées, et de rappeler les orientations du projet municipal et ses conséquences.

Le projet alternatif sera détaillé, dans sa vision de la ville et dans son montage économique.

La soirée présentera également la consultation publique du samedi 9 avril, organisée par les élus de l’opposition.

Flyer Réu Publique 8 Avril 2016

 

 

Une action juridique pour préserver le cœur de ville

Face au refus de répondre depuis 6 mois à nos questions et à celles des habitants sur un dossier majeur.

Face au refus d’engager le débat :

  • sur la pertinence de démolir et de déplacer la mairie, Maison de Tous
  • sur l’avenir du cœur de ville voué à une urbanisation accélérée
  • sur le devenir de notre commune

Les élus d’opposition et plusieurs Féréopontains ont engagé des recours pour que la justice se prononce, entre autre, sur les nombreuses irrégularités du permis de démolir et du permis de construire.

Les résultats des premières démarches seront connus dans moins de 15 jours.

Ces différentes procédures ont un coût.

Avec le soutien de l’association RPA un financement participatif est lancé.

(voir l’article Financement participatif : RPA vous sollicite)

Sa réussite conditionne notre capacité à aller au bout du seul objectif qui nous motive : empêcher la destruction de la mairie et renforcer le cœur de ville, tout en le protégeant d’une bétonisation accélérée.

Changeons de vision et de méthode pour notre ville

Une mairie excentrée, des services publics éloignés des habitants, une urbanisation irréfléchie en centre-ville : c’est le projet promis par la municipalité dans des conditions de réalisation d’une totale opacité.

Un centre-ville renforcé, une mairie rénovée, modernisée, recentrée, des services publics au plus près du cœur de vie des Féréopontains : c’est l’alternative que vous proposent les élus d’opposition dans une démarche de concertation transparente.

Cette alternative, plus respectueuse de l’esprit de notre ville et au service de tous les habitants, les élus de l’opposition vous la présente ici.

 

Pour une solution alternative en 4 étapes

Protéger la qualité et l’attractivité de la ville

Cette vision de la ville est celle qui a prévalue à Saint-Fargeau-Ponthierry pendant ces deux dernières décennies. Pour lutter contre une pression immobilière accrue, l’ancienne municipalité a mis en place des protections environnementales avec :

– la Charte du parc du Gâtinais limitant la consommation des espaces verts et agricoles

– l’inscription dans le PLU (Plan Local d’Urbanisme) de 60% de superficies non constructibles

– l’achat et l’ouverture au public de l’espace naturel sensible de 36 hectares (ENS R.Sachot)

– la réalisation d’un Agenda 21

Toutes ces protections sont aujourd’hui menacées

Mairie de Cesson

Mairie de Cesson

Mairie des Mureaux

Mairie des Mureaux

Associer patrimoine et modernité

Oui, il est possible de garder le bâtiment existant de la mairie et de procéder à son extension. Beaucoup de communes l’ont réalisé avec réussite pour s’adapter aux exigences d’accueil, d’accessibilité, et d’efficacité des services. Aux Mureaux, comme à Cesson (photos ci-contre), les anciens bâtiments municipaux ont été conservés et de nouvelles ailes ont été ajoutées. Avec une même exigence : que ces services demeurent dans le cœur de vie de la commune.

Extension de la mairie - Plan de masse

Extension de la mairie – Plan de masse

Faire le choix de la transparence et de la démocratie

C’est grâce à la mise en concurrence des promoteurs que la municipalité peut être exigeante et faire le choix du projet le mieux adapté à ses besoins, à l’environnement et à sa capacité de financement.

Et c’est avant que le projet ne soit ficelé que l’avis de la population doit être requis. Agents, riverains, habitants, commerçants, associations, doivent, en amont, pouvoir donner légitimement leur avis d’usagers.

Avoir une réflexion globale sur les impacts engendrés

Aujourd’hui, faciliter l’urbanisation en centre-ville ou déplacer le marché a des conséquences irréversibles sur les conditions de vie des Féréopontains : circulation, stationnement, équipements publics. La proximité de ces services publics a été sciemment recherchée par les habitants venus s’installer en centre-ville.

Forts de ces orientations, nous vous proposons une alternative réalisable

  • Regrouper tous les bureaux autour d’un accueil unique sur le site actuel
  • Extension en L de la mairie en empiétant sur l’arrière à partir des terrains publics sous utilisés
  • Construction d’un bâtiment de deux étages en totale accessibilité avec ascenseur, pour compléter l’accessibilité actuelle du rez-de-chaussée de l’ancien bâtiment.
  • Intégrer dans les nouveaux bâtiments la salle du conseil municipal et la salle des mariages
  • Respecter les objectifs de la COP 21 : objectifs financiers (dépenses limitées en frais de fonctionnement) et environnementaux (consommation d’énergie limitée, Haute Qualité Environnementale etc…)
  • Financement assuré grâce à des recettes issues d’une réelle mise en concurrence de la vente des terrains derrière la mairie.
  • Reconstruction du terrain de foot de la Fileuse sur le complexe sportif Tettamanti
  • Conservation de tous les autres équipements éducatifs et sportifs
  • Intégration d’une voie douce et arborée, véritable colonne vertébrale d’un centre-ville restructuré, allant de la Seine au haut de Jon-ville. Lien assuré avec l’espace protégé du parc Sachot.
  • Derrière une mairie conservée et modernisée, organisation (en concertation étroite avec les habitants) d’un parc urbain avec jeux pour enfants autour d’une végétalisation renforcée et des stationnements en sous-sol du même type que ceux situés sous Simply Market.

Les choix d’aujourd’hui engagent l’avenir de notre commune.

Choisissez de préserver et valoriser le cœur de ville !

 

Lettre élus AVRIL 2016 - Page 2

Destruction de la mairie : des questions en suspens

Face à l’inquiétude des habitants, et leur refus du déplacement du cœur de ville, face aux procédures juridiques qui sont engagées contre la destruction de la mairie, le maire et ses adjoints publient en urgence un journal de 16 pages, sans laisser la moindre expression aux élus de l’opposition.

Ils utilisent des propositions qui ont été faites par différents acteurs il y a quelques années. Ces propositions, considérées comme non-pertinentes, ont été refusées par la municipalité de l’époque.
Aujourd’hui, le maire s’appuie sur ces études pour justifier ses choix actuels. Il détourne ainsi l’attention pour éviter de répondre aux vraies questions que tout le monde se pose et dont on ne retrouve aucune trace dans son journal.

  • Pourquoi le déplacement des services municipaux devrait provoquer la démolition de la mairie actuelle ?
  • Pourquoi vider le centre-ville quand toutes les réflexions des plus hautes instances sur les villes de taille moyenne suggèrent l’inverse ?
  • Pourquoi refuser une mise en concurrence pour céder les meilleurs terrains de la commune en utilisant un échange-troc contraire aux intérêts de la commune ?
  • Pourquoi avoir vendu les terrains du centre-ville à 200 euros le mètre carré alors qu’une mise en concurrence aurait permis de les vendre à 350 euros voire plus ? Soit un manque à gagner pour la ville de plus de 3 millions d’euros.
  • Pourquoi agir en catimini et tout cacher, même aux élus de sa propre liste ? Exemple : Cacher le nom du promoteur qui déposait dès le 29 septembre sa demande de permis, quelques heures après la délibération du conseil municipal du 28 septembre, permettant ainsi l’échange des terrains du site mairie avec les terrains d’entrée de ville dont il n’était même pas encore propriétaire.
  • Pourquoi refuser de communiquer le projet global du promoteur en donnant le nombre total de logements à moyen terme ? 500 ? 600 ? Plus ?
  • Pourquoi une communication aussi tardive par le biais d’un journal sans qu’aucune ligne ne soit consacrée à la moindre réponse à ces 7 questions ?

Sous la pression, le maire se trouve contraint de se justifier, notamment par de fausses informations, et sans répondre à nos questions.

 

Poser les vraies questions est une exigence citoyenne partagée par le plus grand nombre.

Y répondre est une obligation pour tout dirigeant.

 

1 3 4 5 6