19 juin 2017 : un conseil municipal qui comptera

Le prochain conseil municipal de Saint-Fargeau-Ponthierry aura lieu

le lundi 19 juin, à 18h30.

 

Un dossier important y sera débattu : le Plan Local d’Urbanisme (PLU). Voté fin janvier par la municipalité, il vient d’être retoqué par le préfet !

Ce PLU est en effet « entaché d’irrégularités » nombreuses.

Comme le note le préfet, « un vice de procédure lié à l’absence d’avis de l’autorité environnemental […] entachant d’illégalité le PLU ».

L’inadéquation avec le Plan de Déplacement Urbain (PDU) d’Ile-de-France entache aussi le PLU « d’illégalité ».

Ces illégalités avaient d’ailleurs fait l’objet de recours juridiques portés par des associations, des particuliers et les élus de l’opposition.

 

D’autres sujets sont également à l’ordre du jour de ce conseil municipal, comme le financement de la carte Imagin’R de nos collégiens, les subventions des associations.

Tous ces sujets vous concernent au plus haut point.

N’hésitez pas à venir assister à ce conseil afin de rester informé au plus près des décisions qui engagent l’avenir de la commune.

Les infos de la veille au 18 mai 2017

Une nouvelle condamnation du maire, des questions sur l’urbanisme et sur les services publics qui restent sans réponses, des infos environnement et transports…

Les dernières infos de la veille de RPA sont parues !

Nouvelles Infos au 18 mai 2017

Merci pour vos relais et partages.

Et continuez à nous faire remonter les informations de la ville que vous pouvez récolter autour de vous.

Tableau recapitulatif au 18 mai 2017

Permanences de juin 2017 des élus « Avec Vous, Réussir l’Avenir »

INFORMATION IMPORTANTE : il n’y aura pas de permanence le samedi 27 mai (grand week-end de l’Ascension).

Présidentielle second tour 7 mai 2017 : RPA interpelle le maire de Saint-Fargeau-Ponthierry

 

 

A la veille du second tour de l’élection présidentielle, nous RPA, association locale, souhaitons une position claire des élus de notre commune.
Nous avons reçu le communiqué du groupe d’élus d’opposition. Nous estimerions aussi légitime et valorisant, une prise de position claire et nette du Maire et de sa majorité municipale.

 

Lettre ouverte à M. le Maire de Saint-Fargeau-Ponthierry

pour le scrutin de dimanche 7 mai 2017

 

Monsieur le Maire,

A la veille de cette élection aux enjeux majeurs, nous RPA, association locale, souhaitons une position claire des élus de notre commune.

Nous avons reçu le communiqué du groupe d’élus d’opposition que nous joignons. Nous estimerions aussi légitime et valorisant, une prise de position claire et nette du Maire et de sa majorité municipale, telle que l’ont fait certains grands dirigeants politiques nationaux. Nous l’attendons pour la transmettre à nos adhérents.

Nous souhaitons en effet lancer un cri d’alarme face à la potentielle arrivée au pouvoir de l’extrême droite et défendre les valeurs qui nous animent et qui reflètent la  société dans laquelle nous voulons vivre :

– pour notre liberté qui ne peut se négocier et encore moins s’amputer.

– pour une égalité  bien réelle entre toutes et tous, face à l’emploi, aux aides sociales, à l’accès aux

soins et au socle de droits,

– pour  la fraternité, c’est-à-dire la générosité et l’humanité envers tous comme le respect de notre

environnement partagé.

Si le meilleur n’est pas forcément garanti,

le pire reste malheureusement possible.

Le pire, ce sont nos valeurs mises à sac, une remise en cause des droits qui ne seraient pas les mêmes pour tous, la solidarité qui ne s’appliquerait pas à tout le monde, le renoncement à nos libertés et l’affaiblissement de notre démocratie.

Merci Monsieur le Maire, de bien vouloir faire connaitre votre positionnement à l’ensemble de vos administrés.

 

       Jacky POUILLON

                                                                                              Président de Rassembler Pour l’Avenir

 

 

Second tour de l’élection présidentielle : les élus de l’opposition s’expriment

 

Ce dimanche 7 mai 2017 aura lieu le second tour de l’élection présidentielle.

Les sept élus de l’opposition de Saint-Fargeau-Ponthierry, de la liste « Avec Vous, Réussir l’Avenir » ont décidé de s’exprimer sur ce scrutin décisif.

Vous trouverez ci-dessous l’appel qu’ils lancent.

Dimanche 7 mai, le second tour de l’élection présidentielle verra s’affronter deux visions de la société française. Pour la deuxième fois en 15 ans, le Front national s’est hissé au second tour. La stupeur de 2002 a laissé la place, semble-t-il au fatalisme.

 

Les raisons de la forte progression du Front national et de sa présence dans le dernier duel sont multiples. Il faudra les analyser, sérieusement, en profondeur, faute de les avoir réellement affrontées depuis 2002. Les réponses à la colère et au désenchantement des Français qui se sont laissés convaincre par les solutions proposées par le FN n’ont pas été données.

 

Aujourd’hui, bien plus qu’en 2002, la probabilité de voir le FN accéder au pouvoir est réelle. Elle est à prendre au sérieux.

 

Les solutions prônées par le parti d’extrême-droite sont dangereuses. Elles jouent sur le rejet et la peur de l’autre. Elles cherchent à rendre responsables des maux de notre pays tous ceux qui n’auraient pas les bonnes origines, la bonne couleur, la bonne religion, le bon parcours. Ces solutions visent à plus de replis sur soi, plus d’isolationnisme. Les solutions économiques mises en avant, sous couvert de défense des intérêts français, ne feront qu’aggraver la situation, et creuser un peu plus les inégalités entre les citoyens tout en augmentant les difficultés au sein des entreprises.

 

Et ne nous y trompons pas. Sous des aspects plus policés, l’idéologie et le discours de la candidate de Front national sont les mêmes que ceux de son père il y a 15 ans. Pour s’en convaincre, regardons quels sont les lieutenants qui entourent la candidate, leurs parcours, leurs actions, leurs dérapages. Le tout dernier président par intérim du FN, très connu en Seine et Marne, est déjà l’auteur de quelques saillies condamnables et à peine nommé, déjà remplacé.

 

Face à ce danger et cette urgence, nous, élus de l’opposition à Saint-Fargeau-Ponthierry, de sensibilités diverses, réaffirmons notre attachement à une France forte, républicaine, solidaire, progressiste, humaniste, multiple et riche de ses diversités. Les valeurs défendues par le FN sont donc en totale contradiction avec les nôtres.

 

Devant le Front national, les Français ont placé en tête Emmanuel Macron. Son projet pour la France peut ne pas correspondre totalement aux aspirations de chacun d’entre nous. Alors que nombreux sont celles et ceux qui hésitent à le soutenir ou qui seraient tentés par le vote blanc ou l’abstention, nous affirmons que, face au danger d’un Front national destructeur pour la France et pour l’Europe, il n’y a pas à tergiverser.

 

Pour nous, Emmanuel Macron reste profondément républicain, attaché à l’histoire de notre pays, ouvert à chacun quelles que soient ses origines, sa couleur ou sa religion.

 

C’est pourquoi le 7 mai, nous appelons tous ceux qui, comme nous, sont attachés à cette France ouverte, tolérante, républicaine, à faire barrage au Front national, à ses idées, à son projet, en votant pour Emmanuel Macron et ce indépendamment des résultats des sondages.

 

Cet appel n’est nullement un blanc-seing qui lui est donné, comme il ne l’aurait pas été pour un autre candidat. Mais cela reste un soutien franc à la République, nécessaire pour ce second tour, afin que ses valeurs soient défendues.

Séverine Félix Boron, Jeannine Jouanin, Denis Puglièse, Véronique Giannotti, Philippe Boury, Eric Briand, Lionel Walker

Urbanisation galopante à Saint-Fargeau-Ponthierry : la municipalité falsifie les chiffres de l’Insee

 

Pour masquer sa politique concernant l’urbanisme, la municipalité de Saint-Fargeau-Ponthierry falsifie grossièrement les chiffres-clés de l’Insee dans son dernier journal, Notre Ville, le Mag, n°15.

L’essentiel de la page 10 de ce journal voulait prouver, en se référant à l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques), que l’accroissement de la population était près de trois fois moindre depuis 2014 : 142 habitants par an dans la période de la municipalité précédente, seulement 49 depuis l’installation de la nouvelle municipalité.

Démonstration stupéfiante pour qui connaît les réalités de la commune.

Première falsification :

Chiffres avancés par Le Mag : 13 974 habitants pour 2013

  • Après vérification auprès de l’Insee : ce chiffre concerne l’année 2014. En 2013 la population municipale est de 13 497 habitants.

Deuxième falsification :

Chiffres avancés par Le Mag : 14 122 habitants pour 2016

  • Après vérification, l’Insee publie ses chiffres avec 2 ans de retard : la population de 2016 ne sera connue, toujours d’après l’Insee … que le 1er janvier 2019 !

En réalité, 14 122 habitants concerne toujours l’année 2014. Mais, c’est la population totale de la commune. C’est à dire qu’aux 13 974 habitants de la population municipale sont ajoutés 148 personnes habitant la commune temporairement.

A trop vouloir démontrer … la municipalité se déconsidère

L’augmentation de la population entre 1990 et 2014 est bien de 3414 habitants en 24 ans. Soit une moyenne de 142 habitants par an.

Par contre, impossible de faire référence à l’Insee pour calculer l’évolution de la population entre 2014 et 2016 puisque l’Insee nous affirme : « Aucune autre estimation de la population de votre commune au-delà du 1er janvier 2014 n’est disponible »

Alors, où est la vérité ?

Pour la connaître, il est possible de s’appuyer sur les données publiées par la municipalité :

  • le nombre de logements dont la municipalité actuelle a signé le permis de construire à la date de 2017, soit 592 (affichage mairie)
  • les prévisions annoncées (page 11 dans le supplément Urbanisme au journal municipal « Notre ville, le mag »n°13 de décembre 2016) pour une réalisation en 2019, soit 1140 logements

Au total, 1732 logements programmés et avoués en 6 ans, soit près de 289 logements par an ! A chacun d’en déduire l’augmentation annuelle de la population pendant cette période, puis de la comparer avec les 142 habitants par an de la municipalité précédente.

Dans ces conditions, comment la Mairie peut-elle encore parler « d’une évolution de la population sous contrôle » ?

Dans son obstination à nier l’évidence de l’actuelle urbanisation galopante, la municipalité manipule ainsi grossièrement l’information destinée aux habitants.

Une pratique condamnable tant au niveau de l’utilisation des chiffres de l’Insee cité en référence, qu’à celui de l’exigence éthique et démocratique que chaque administré(e) est en droit d’attendre du maire de sa commune.

Les infos de la veille au 11 avril 2017

Les infos de la veille au 11 avril 2017

Des nouvelles des 26 Couleurs, une maison médicale qui ouvre en catimini, la solidarité qui devient le parent pauvre de la municipalité et les chiffres de l’Insee manipulés à dessein…

Les dernières nouvelles de la veille de RPA sont parues !

Tableau Nouvelles Infos au 11 avril 2017

Merci pour vos relais et partages.
Et continuez à nous faire remonter les informations de la ville que vous pouvez récolter autour de vous.

Tableau récapitulatif des Infos au 11 avril 2017

Quand le maire manipule les chiffres de l’INSEE

Dans le journal municipal « Notre ville, le mag » n° 15 de mars-avril 2017, à la page 10, un tableau est censé démontrer que l’évolution de la population est « sous contrôle » depuis 2014, soi-disant « à l’inverse » de ce qui se faisait auparavant.

A l’appui de cette démonstration, des chiffres provenant de l’Insee, l’Institut national de la statistique et des études économiques.

Si ces chiffres proviennent d’un organisme national reconnu et indiscutable, ils sont détournés et manipulés grossièrement à des fins politiques.

Jugez-vous même.

Flyer population Saint-Fargeau-Ponthierry – Insee – Avril 2014

Chiffres InseeDès la parution du journal municipal, l’information de la page 10 nous a paru erronée.

Après avoir vérifié auprès de l’Insee la véracité de ces chiffres, nous sommes arrivés au constat qu’il s’agissait en fait d’une manipulation inadmissible.

L’intox :

L’ histogramme concernant l’évolution de la population voulait prouver que dans la période de la municipalité précédente, il y a eu une augmentation moyenne de 142 habitants par an et que depuis 2014, cette augmentation est trois fois moindre d’environ seulement 49 habitants par an.

La manipulation :

Les deux dernières barres sont fausses. Elles prétendent pourtant faire référence au chiffrage de l’Insee. Ce qui rend la manipulation encore plus grave.

1 2 3 4 5 18