Penser la santé de demain à Saint-Fargeau-Ponthierry !

.

La désertification médicale n’est pas une fatalité. C’était le cœur des Etats généraux de la santé, organisés samedi 6 octobre par les élus de l’opposition du groupe « Transition ».

La pénurie de médecins que connaît notre commune nécessite des solutions efficaces. Mais les outils mis en place par l’actuelle municipalité ne répondent malheureusement pas aux besoins des habitants. La maison médicale libérale, ouverte sans réelle concertation ni réflexion collective, ne fait pour l’instant que regrouper des praticiens déjà présents auparavant sur la ville. Elle peine à attirer de nouveaux professionnels de santé.

 

Comment faire plus et mieux ?

Samedi dernier, ce sont les expériences d’autres communes qui ont été mises en lumière.

Les élus de Nandy ont ainsi apporté le témoignage de leur expérience qui a conduit à l’ouverture de deux maisons pluridisciplinaires.

Les exemples d’autres communes de Seine-et-Marne ont aussi été citées. Comme celles de Roissy-en-Brie, où un village médical de 10 000 m² a vu le jour, ou encore les 25 praticiens de la maison pluridisciplinaire du Mée-sur-Seine qui vise un objectif de 45 professionnels à terme.

Le pôle médical de Chevry-Cossigny et ses 12 praticiens, créé en 2014, ou l’ouverture en 2019 d’une maison de santé de 20 professionnels à Claye-Souilly, font encore partie des expériences évoquées samedi.

Autant d’exemples qui montrent que des solutions, répondant avant tout à l’intérêt des habitants, peuvent voir le jour. A condition qu’il y ait une vraie volonté politique, ainsi qu’une large concertation avec les habitants, premiers concernés par les problématiques de santé, et avec tous les praticiens de la commune.

© RPA

Coconstruire

 La co-construction d’un projet de santé est essentielle, si l’on souhaite la pleine réussite des outils mis en place. Mais la concertation, le débat, la consultation, ne sont pas dans le vocabulaire de la municipalité. Grave erreur. Car ce qu’elle a initié n’est ni adapté à la situation, ni à la hauteur des enjeux de notre commune.

 

Samedi, ce sont donc une cinquantaine de Féréopontains qui ont pu prendre connaissance des expériences voisines, débattre avec les élus, échanger avec les professionnels, partager leur vécu de patients et découvrir la synthèse des plus de 200 réponses aux questionnaires distribués aux habitants en amont de cette réunion.

Aujourd’hui, il s’agit d’approfondir la réflexion pour proposer des réponses concrètes aux besoins de soins de proximité. Cela peut passer par une maison pluridisciplinaire pour mutualiser les moyens, par l’embauche d’assistants médicaux, la mise en place d’une urgence de ville, le développement de la téléconsultation en devenant une ville pilote, d’assurer le lien avec les hôpitaux du secteur. Il s’agit enfin de mettre réellement des moyens efficaces pour attirer des praticiens.

 

Un vrai projet de santé est possible pour notre commune.

Il est temps de s’y pencher, pour qu’un vrai parcours de soin soit effectif sur la ville.

Parce que la désertification médicale n’est pas une fatalité.

 

© RPA

© RPA

© RPA

 

Réunion publique : Vers 5 ans de dérives !

 

23 mars 2014 – 23 mars 2018.

Cela fait tout juste 4 ans que Jérôme Guyard et ses colistiers se sont installés aux commandes de la ville. Quatre ans de dérives dans tous les domaines… Une dérive qui va se poursuivre…

Jérôme Guyard et ses colistiers commencent leur avant dernière année en votant leur 5ème budget qui n’annonce rien de mieux pour notre commune et pour ses habitants

Il est temps de dire STOP !

Il est temps de parler de la transition

 

Les élus d’opposition de Saint-Fargeau-Ponthierry invitent l’ensemble des Féréopontains à une réflexion commune

Le vendredi 23 mars 2018, à 20h

Salle Ginette Rivière à Saint-Fargeau-Ponthierry

(à côté du terrain de pétanque)

© RPA

Réunion publique : Trois ans après, le temps du bilan !

2014 – 2017 : des promesses aux actes.

 

En mars 2014, Jérôme Guyard et ses colistiers s’installaient aux commandes de la ville de Saint-Fargeau-Ponthierry.

Nous sommes en mars 2017, à mi-mandat. Le bon moment pour effectuer un bilan de la politique menée.

Pour réaliser ce bilan, qui de mieux que les habitants pour le faire ?

Chaque habitant a un droit d’expression sur la politique menée par sa municipalité.

 

A l’écoute des citoyens pendant ces trois années, les élus de l’opposition de la liste « Avec Vous, Réussir l’Avenir », ont pris l’initiative, début janvier, d’une consultation des Féréopontains.

 

Par courrier, par courriel ou via les réseaux sociaux, chacun a ainsi pu s’exprimer sur ce qu’il vit, sur les services rendus à la population, sur la manière dont il envisage la ville.

 

Environnement, urbanisme, éducation, culture, économie, démocratie, finances, solidarités, sécurités, sports, transports, services municipaux, tous les sujets ont été abordés par les habitants.

 

La restitution de cette première évaluation collective et participative sur la commune, se fera lors d’une réunion publique

 

Le vendredi 17 mars 2017, à 20h,

Salle Ginette Rivière à Saint-Fargeau-Ponthierry

(à côté du terrain de pétanque)

 

Cette réunion est la vôtre. Échangeons, ensemble !

Affiche Réu Publique 17 mars 2017

Réunion publique : La ville en dérives

L’enquête publique menée sur le nouveau Plan Local d’Urbanisme de Saint-Fargeau-Ponthierry s’est achevée le samedi 29 octobre 2016.

La philosophie de ce PLU confirme les objectifs du maire et de son équipe : accélérer l’urbanisation de la commune au détriment de la population et en reniement avec ses engagements de campagne.

Beaucoup de Féréopontains sont venus exprimer leurs questionnements sur l’avenir de la commune, proposé par ce PLU.

 

Urbanisation, circulation et impôts…

 

En 2014, le programme de la liste « Guyard » faisait de la réduction de la pression fiscale l’une de ses priorités. Vérifiant l’adage qui veut que « les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent », qu’en est-il vraiment aujourd’hui ?

Le maire Jérôme Guyard a fait voter par ses conseillers, dès 2014, la diminution de l’abattement à la base de la taxe d’habitation. Il était ramené à 15%, sous le faux prétexte de légalité ! Lors du conseil municipal du 23 mars 2016, il concède que cela a augmenté les impôts de 110000 euros. Où est la réduction ?

Aujourd’hui, chacun peut constater sur ses avis d’imposition que la Taxe d’habitation a bondi de 7%. La Taxe foncière croît de 6%.

 

…des dérives qui mettent en péril l’avenir de la commune.

S’informer, échanger, débattre

 

Pour prolonger la réflexion sur l’avenir de la commune et débattre des actions à entreprendre, les élus d’opposition de la liste « Avec Vous, Réussir l’Avenir », invitent l’ensemble des Féréopontains à une réunion publique,

 

Le vendredi 25 novembre 2016, à 20h,

Salle Ginette Rivière, à Saint-Fargeau-Ponthierry

(à côté du terrain de pétanque)

affiche-reu-publique-25-novembre-2016-v6

PLU : les inquiétudes des Féréopontains s’expriment

C’était vendredi.

Plus de 80 personnes ont répondu présentes à l’invitation des élus de l’opposition.

Elles sont venues s’informer, échanger et débattre du Plan Local d’Urbanisme de la commune. Les enjeux, les conséquences pour les quartiers ont été décryptés.

Les Féréopontains ont clairement manifesté leur inquiétudes sur les projets que le PLU laisse entrevoir. Ces craintes, ces questionnements, les habitants présents vont pourvoir aller les exprimer, comme tous les Féréopontains, pendant l’enquête publique du samedi 24 septembre 9h30 au samedi 29 octobre 12h30.

Les pièces du dossier sont consultables en mairie

Lundi, mercredi, jeudi : 8h30 à 12h00 – 14h00 à 17h30

Mardi : 14h00 à 17h30

Vendredi : 14h00 à 17h00

Samedi : 9h30 à 12h00

Un registre sera à disposition pour consigner vos observations

Le commissaire enquêteur recevra en mairie :

Samedi 24 septembre : 9h30 à 12h30
Mardi 4 octobre : 14h00 à17h00
Jeudi 13 octobre : 9h00 à 12h00
Vendredi 21 octobre : 9h00 à 12h00
Samedi 29 octobre : 9h30 à 12h30

Possibilité de lui adresser vos observations par écrit :

– par voie électronique avec accusé de réception :

enqueteplu@saint-fargeau-ponthierry.fr
– en les déposant contre reçu en mairie, à l’adresse du commissaire enquêteur

La synthèse de la réunion publique sera prochainement disponible sur le site de RPA.

© RPA

© RPA

© RPA

© RPA

© RPA

© RPA

 

Réunion publique – Plan Local d’Urbanisme : la porte ouverte à des projets inquiétants

Le 23 mars 2016, la municipalité a validé le projet de son nouveau Plan Local d’Urbanisme.

La philosophie de ce PLU confirme les objectifs du maire et de son équipe : accélérer l’urbanisation de la commune au détriment de la population et en reniement avec ses engagements de campagne.
Loin de la promesse d’un urbanisme maîtrisé, c’est au contraire de manière totalement débridée que va se faire la transformation de la ville, sans vision réelle de ce que sera la ville de demain.
Aucune réflexion sur les entrées de ville, aucune anticipation sur les équipements publics pour accueillir les nouveaux habitants.
Si ce PLU est adopté, c’est le visage de Saint-Fargeau-Ponthierry qui sera profondément et durablement défiguré : centre-ville déplacé, nouveaux quartiers érigés sans cohérence, environnement sacrifié, bétonisation outrancière.

La promesse d’un urbanisme galopant

L’enquête publique qui doit démarrer courant septembre est l’opportunité pour chacun de prendre connaissance des projets, de voir comment son quartier va évoluer, ce qui peut s’y construire, d’apporter ses compétences et de donner son avis sur les changements à venir.

S’informer, échanger, débattre

Pour décrypter ce nouveau PLU, pour échanger sur ses enjeux, ses conséquences, pour débattre de l’avenir de la commune et de son urbanisation galopante, les élus d’opposition de la liste « Avec Vous, Réussir l’Avenir », invitent l’ensemble des Féréopontains à une réunion publique,

Le vendredi 16 septembre 2016, à 20h,

à l’Hôtel Apollonia*,

27 rue de la Saussaie,

Saint-Fargeau-Ponthierry.

 

* Dans l’espoir de voir cette réunion-débat annulée,  le maire a refusé d’attribuer une salle municipale aux élus de l’opposition. Parce que l’information et le débat démocratique sont nécessaires, ils ont décidé de la maintenir.

A Votre Ecoute : une matinée pleine de surprises et de rencontres

Cette deuxième édition de « A votre écoute »  a été très conviviale…

Même la police était là.

Le maire a demandé à la police municipale de venir nous voir… bientôt suivie de la police nationale. Nous avons été priés de plier le stand.

Des élus de la majorité dont le premier adjoint M Lemesle nous ont ensuite promis de nous dresser une contravention.

Motif de ces péripéties : nous occuperions l’espace public sans autorisation.

Sauf que le stand a été dressé sur un espace privé.

Après avoir longuement parlementé, les élus et les forces de l’ordre sont reparties. Nous avons pu ensuite, comme prévu, écouter, discuter, échanger avec les Féréopontains ravis de pouvoir s’exprimer sur le fonctionnement de la commune.

A 12h30. Nous démontons le stand après une matinée riche de rencontres.

Après le refus d’une salle aux élus minoritaires pour leur réunion publique du vendredi 16 septembre, il se confirme que l’expression citoyenne n’est pas de mise sur la commune.

 

RPA infos – Septembre 2016 « Spécial PLU »

Le numéro de septembre de RPA Infos est sorti. Il est arrivé dans vos boites aux lettres.

N’hésitez pas à le partager.

RPA Infos Septembre 2016

Au menu de ce numéro :

Plan Local d’Urbanisme :

La porte ouverte à des projets inquiétants !

Tout savoir sur le PLU, ses enjeux, ses conséquences pour les quartiers, et sur l’urbanisation galopante promise par le maire et son équipe.

rpa-infos-septembre-2016 - recto

© RPA

rpa-infos-septembre-2016 - recto

© RPA

Pour compléter votre information sur ce PLU,

les élus minoritaires de la liste « Avec Vous, Réussir l’Avenir » vous invitent à une réunion publique

Le vendredi 16 septembre 2016, à 20h

à l’Hôtel Apollonia*

27 rue de la Saussaie, à Ponthierry.

* Dans l’espoir de voir cette réunion-débat annulée,  le maire a refusé d’attribuer une salle municipale aux élus de l’opposition. Parce que l’information et le débat démocratique sont nécessaires, ils ont décidé de la maintenir.
© RPA

© RPA

 

1 2 3