Etats généraux de la santé – votre santé vous regarde

.

Afin de préparer au mieux les Etats généraux de la santé, nous vous proposons de répondre à ce questionnaire pour récolter votre avis et vous permettre de contribuer à un vrai projet de santé sur notre ville.

Ce questionnaire reste anonyme.

Pour y répondre :

  • Via le formulaire en ligne disponible sur notre site à droite de cette page ou en suivant ce lien
  • Vous avez reçu ce questionnaire dans votre boîte aux lettres.
  • Vous pouvez aussi le télécharger ci-dessous.

Questionnaire « Mêlez vous de votre santé »

Vous pouvez nous le retourner

  • Par mail : rassembler.avenir.stfp@gmail.com
  • Par courrier : « Rassembler Pour l’Avenir » : 46 Avenue du Parc, 77310 Saint-Fargeau-Ponthierry.

 

Merci de nous adresser votre réponse avant le 25 septembre 2018.

 

Rendez-vous pour les premiers

Etats généraux de la santé

Le samedi 6 octobre 2018,

à 17h30, salle Ginette Rivière

(à côté du terrain de pétanque)

Venez parler de votre expérience, de vos attentes et, ensemble, pensons la santé de demain.

 

A lire aussi : Les Etats généraux de la santé

© RPA

© RPA

Etats généraux de la santé

.

La santé est un sujet d’importance qui nous concerne tous. Elle fait l’objet d’un grand débat au niveau national. Elle doit être également au cœur du débat sur Saint-Fargeau-Ponthierry.

Plus de 2 000 Féréopontains se retrouvent sans médecin ! La situation est grave et la question de la santé pour les Féréopontains devrait être une priorité pour la municipalité.

Certes, elle tente de prendre des initiatives. Mais elles ne sont ni adaptées à la situation, ni à la hauteur des enjeux de notre commune.

Une grande réflexion collective autour de la santé s’impose donc sur notre commune.

 

La désertification médicale est-elle vraiment une fatalité ?

 

Pour en débattre, les élus de l’opposition du groupe « Transition » organisent les premiers

Etats généraux de la santé

 

Le samedi 6 octobre 2018,

à 17h30, salle Ginette Rivière

(à côté du terrain de pétanque)

 

  • Quelle est la situation sur notre commune ?
  • Quelles sont les expériences réussies sur les autres collectivités ?
  • Quels sont les projets à concrétiser sur la ville ?

Pour mieux préparer cette réunion-débat, un questionnaire vous est proposé pour vous permettre de contribuer à un vrai projet de santé sur notre ville.

 

Etats généraux de la santé – votre santé vous regarde

Ce débat est ouvert à tous, patients sans solutions, praticiens ayant quitté la commune récemment, médecins de Saint-Fargeau-Ponthierry submergés et élus des communes ayant mis en place de vraies solutions.

© RPA

Venez parler de votre expérience, de vos attentes et, ensemble, pensons la santé de demain.

 

Une rencontre organisée en partenariat avec l’association « Rassembler pour l’avenir ».

La santé s’invite dans le débat public

 

Le sujet de la santé est d’importance. Il nous concerne tous. Cela est vrai au niveau national mais aussi une fois décliné sur les différents territoires. Notre commune n’y échappe pas.

Le tract récemment sorti par une nouvelle association de la commune, le Philaplon, a le mérite de remettre ce sujet en priorité, même si le ton polémique est regrettable. Le signataire, le kinésithérapeute Denis Saadia, s’exprime visiblement avec l’aval de la majorité municipale, son expression rappelant le ton délétère de la campagne électorale de 2014, que le 1er adjoint, directeur de campagne à l’époque, ne pourrait renier !

Au-delà de cette polémique, merci donc à Denis Saadia, et au Philaplon, de nous rappeler que le déficit du centre de santé a été réduit de plus de la moitié pendant la mandature précédente. Et encore : les chiffres donnés ne sont pas les bons. En effet la subvention municipale, qui comble le déficit, est passée de 300 000 euros en 2008 à 70 000 euros en 2013 avec l’installation de 2 médecins généralistes qui n’existaient pas avant.

Cependant le tract oublie de dire que, depuis 2014, ce déficit a plus que doublé pour atteindre 170 000 euros, selon les prévisions 2018, et ce sans aucun service supplémentaire, comme le démontre ce citoyen.

Merci encore à lui de citer les exemples de communes voisines (Nandy ou Cesson). Cela montre que, plus petites et avec bien moins de moyens que nous, ces communes ont réussi à attirer plusieurs médecins supplémentaires.

Les choix de Saint-Fargeau-Ponthierry de regrouper simplement des cabinets existants sur la ville sont-ils vraiment les meilleurs ?

Merci enfin à lui de rappeler l’importance de ce sujet et des débats indispensables. Le principal est d’atteindre, sans polémique, l’objectif commun et sans nul doute partagé : permettre aux Féréopontains d’être soignés autant que de besoins.

Des Etats Généraux de la Santé

D’où la proposition de RPA de lancer les « Etats Généraux de la Santé à Saint-Fargeau-Ponthierry » où pourront participer des patients sans solutions, des praticiens ayant quitté la commune récemment, des médecins de Saint-Fargeau-Ponthierry submergés et des élus des communes ayant mis en place de vraies solutions. Nous proposerons bien évidemment à Denis Saadia, dont on connaît le sens de l’engagement, d’en être l’invité d’honneur.

RPA continuera à être force de propositions et d’initiatives

Conférence-débat : L’eau en questions

 

L’eau recouvre 72% de la surface du globe. Mais moins de 3% est de l’eau douce.

L’eau est très inégalement répartie. Bon nombre de régions dans le monde vivent en état de stress hydrique. Le réchauffement climatique a également des conséquences sur la disponibilité de la ressource. Et inversement, la mauvaise gestion de l’or bleu a des effets sur le climat.

La question est d’une actualité criante. Elle concerne toute la planète. Et tout près de nous Saint-Fargeau-Ponthierry après les différents épisodes d’inondations que la commune a connus.

L’eau, c’est la vie

Pour aborder cette question, nous vous invitons à une conférence-débat

Le samedi 13 janvier 2018, de 14h à 18h

à la Ferme d’Auxonnettes, 33 rue du caporal Petit

 

Un débat citoyen avec trois conférenciers, une exposition, un jeu coopératif pour les enfants pour aborder la question de la ressource en eau dans le monde, la gestion de l’eau en France, l’eau à Saint-Fargeau-Ponthierry.

Déroulement de l’après-midi :
  • 14h Accueil des participants

Expositions et un jeu pour les enfants

 

  • 15h L’eau dans le monde

L’eau sur terre, Utilisation de l’eau par l’homme, Pollutions engendrées, La guerre pour l’eau ?

Solutions possibles, L’eau marine : surexploitation des ressources.

 Conférencier : Jacques Dérognat

 

  • 15h40 L’eau en France 

Impact du changement climatique sur les ressources en eau : vers quel scénario se dirige*-t-on ?

Prévision des crues en France.

 Conférencier : Guillaume Thirel

 

  • 16h30 L’eau potable 

Principes : captage, distribution, qualité, assainissement, traitement…

 

  • 16h35 L’eau à Saint-Fargeau-Ponthierry

L’eau sur le territoire de la commune

Les inondations : Le hameau de Moulignon.

Conférencier : Alain Garnier. Questions / débat 30mn à 45mn

 

  • 17h30-18h00 Prolongation des débats et/ou visites des expositions

 

Une nouvelle atteinte à la démocratie locale !

Le maire empêche la tenue d’une conférence-débat citoyenne sur l’eau.

RPA a pour projet l’organisation d’une conférence-débat sur le thème de l’eau : enjeux, préservation, interactions avec le climat, droit à l’eau…

Le thème est d’une actualité criante. Il concerne toute la planète. Manque d’eau, répartition très inégale, pollution, gestion catastrophique… Les problèmes d’inondations sont récurrents, dans le monde, comme en France.

Localement, sur Saint-Fargeau-Ponthierry, le phénomène est connu. Il est subi, régulièrement, et encore tout récemment.

Cette conférence-débat est un temps d’informations, d’échanges, un moment citoyen ouvert à tous pour réfléchir ensemble sur les enjeux de société. Une salle a été demandée en juin pour la fin d’année.

Mais le maire nous refuse une salle… quelle qu’elle soit, et quelle que soit la date !

Motif : nous ne serions pas capables de rendre la salle en bon état.

Faux, bien entendu.

RPA a déjà organisé avec succès deux soirées-débat en 2015, à Seine-Ecole, l’une sur le TAFTA et le danger des gaz de schistes, l’autre sur la COP 21 et le climat. Dans le respect des lieux.

Pourquoi alors empêcher ce débat qui intéresse tous les citoyens ? Pour masquer l’inaction de la municipalité depuis les inondations de juin 2016 ?

Le débat citoyen doit déplaire au maire de Saint-Fargeau-Ponthierry. Qu’importe les objectifs de la réunion, l’expression publique des Féréopontains ne doit pas pouvoir exister.

Mais nous ne lâcherons rien.

Malgré cette volonté de blocage, nous comptons bien organiser cette conférence-débat.

Inquiet pour son autorité, alors que sa majorité se délite un peu plus au fil des mois, et que les Féréopontains s’agacent de tournure de ce mandat qui met en péril la commune, le maire se retranche et se rassure sur ses prérogatives.

Le débat démocratique fait les frais de l’incompétence du premier magistrat de la ville.