Les infos de la veille de RPA au 12 juillet 2016

Les dernières infos de la veille de RPA sont parues !

Les inondations, les conseils inter-hameaux, le CCAS ou encore le transport de nos collégiens…

Les dernières infos récoltée par RPA sont à lire à la page L’Obs du site.

Et continuez à nous faire part de vos informations en les envoyant sur notre boite mail.

 

 

Carte Imagni’R : 60€ pour les collégiens féréopontains

60€. C’est ce que paieront les collégiens féréopontains à la rentrée de septembre 2016.

Après l’annonce par le département de Seine-et-Marne d’une carte à 100€, l’incertitude demeurait sur le maintien de la participation de la mairie de Saint-Fargeau-Ponthierry. Les élus minoritaires avaient obtenus de la majorité municipale qu’elle prenne en charge la subvention assumée jusqu’alors par la Communauté de Communes Seine-Ecole (CCSE).

C’est donc avec satisfaction que les familles féréopontaines accueillent cette annonce.

Leur budget sera donc allégé. Il reste encore le cas des lycéens pour lesquels aucune solution n’est aujourd’hui en vue. De 12€ cette année, le coût du transport passera à 341,90€ à la rentrée.

A noter que Pringy adopte la même position. Elle prend elle aussi le relais de la CCSE et subventionnera la carte Imagin’R selon les mêmes critères (40% des 100€ de la carte, participation portée à 50% dès le deuxième enfant).

Pour bénéficier de ces subventions, il vous suffit d’aller faire tamponner la case « tiers payant » de votre formulaire Imagin’R en mairie, si vous ne l’avez pas encore envoyé.

Si vous avez déjà envoyé votre demande, un formulaire sera disponible en septembre afin de vous faire rembourser le trop-payé.

Selon les informations de la FCPE de Seine-et-Marne, « Les remboursements interviendront début 2017, par virement administratif directement sur le compte bancaire indiqué par les familles. »

  • Pour toute information : Imagin’R – 08 11 55 50 70

A lire aussi sur le même sujet:

A VOTRE ECOUTE : Les Féréopontains ravis de pouvoir s’exprimer.

C’était une première … ce fut une réussite !

C’était un samedi matin joliment ensoleillé, propice à la flânerie, et à la discussion !

Ce 25 juin 2016, la première édition de « A Votre Ecoute » avait l’ambition de susciter le dialogue entre les habitants, les conseillers municipaux élus minoritaires et les adhérents de RPA.

Et ce fut une belle réussite ! Tous ont répondu présents. Les élus, omniprésents, répondant aux multiples questionnements, Les adhérents de RPA, heureux de pouvoir échanger avec un si grand nombre de concitoyens, Les habitants surpris et ravis qu’il leur soit demandé de s’exprimer en tant que citoyens de la commune… ce qu’ils n’ont pas manqué de faire ! Mais il est vrai que les lieux et les temps d’expression leur manquent cruellement depuis deux ans.

Les Féréopontains ravis de pouvoir s’exprimer

Pendant trois heures, les échanges furent animés et chaleureux reflétant le plaisir de pouvoir s’exprimer. Beaucoup ont pris le temps de le faire par écrit : 70 personnes exactement se sont emparées du stylo pour donner leur avis sur l’état de la commune et la politique menée par la municipalité.

En tête bien évidemment, le délaissement de l’espace public :

« une ville jamais aussi sale », « état des routes inadmissible », « espaces verts en friche »…

Les Féréopontains ne sont pas tendre non plus en ce qui concerne l’urbanisation de la commune :

« trop de constructions », « incidence des centaines de logements sur la circulation et la pollution », « manque de transports de proximité »…

Mais les habitants font également des suggestions dont la municipalité ferait bien de s’inspirer :

« ne touchez pas à ma mairie », « mise en œuvre de l’Agenda 21 », « réunion sur le handicap », « maintien du parc Sachot tel qu’il est »…

Impossible bien sûr de tout rapporter ici. Mais si vous le désirez, vous pourrez consulter l’ensemble de ces expressions fort instructives, lors des permanences du samedi matin au local des élus.

Un beau temps, des revendications rondement exprimées, des réflexions et des suggestions de nature à enrichir le débat.

Bref, un joli succès dû à la présence de très nombreux adhérents de l’association qui ont su écouter avec beaucoup d’intérêt les habitants, très nombreux, disposés à parler de leur quotidien.

Un grand merci à tous !

Et rendez-vous, encore plus nombreux, pour un nouveau temps d’écoute et d’expression dès la rentrée, le samedi 10 septembre.

© RPA

© RPA

Inondations : il n’y a pas de fatalité

Lettre des élus minoritaires aux habitants ayant souffert des inondations.

Il n’y a pas de fatalité

Saint-Fargeau-Ponthierry vient de subir des événements difficiles en raison des inondations.
Certains de nos concitoyens continuent à souffrir cruellement de leurs conséquences.
Au delà de la solidarité qui s’est manifestée en direction des victimes, il est nécessaire de s’interroger
sur les causes de cette catastrophe pour essayer de les amoindrir, voire de les supprimer.
A notre échelle féréopontaine, nous proposons des mesures de bon sens.

Il est toujours possible d’agir plutôt que de s’en remettre au destin.

Un bilan objectif doit nous permettre de dégager ce qui est de la responsabilité municipale.

1) Nous savons que le dérèglement climatique nous expose à ces calamités. Un agenda 21 a été élaboré et commencé à fonctionner par l’ancienne municipalité. Mis en oeuvre en 2013, voici 2 ans
qu’il est au point mort. Certains projets actuels vont même en sens contraire.
2) Les rus ont débordé violemment. En Conseil de quartier, les habitants de Moulignon et
d’Auxonnettes avaient, à plusieurs reprises, attiré l’attention de la municipalité sur l’absence
d’entretien du ru (envasement, encombrement, ….). Une conseillère municipale a même répondu
« Décidément, vous êtes obsédés par ce ru ». Le parc de la gendarmerie était (est encore) envahi
par les herbes, les troncs d’arbres, les déchets divers ce qui a provoqué les inondations dans la
Résidence du Moulin de la Seine. La mairie n’avait pas agi pour que le ru soit entretenu. Une équipe d’employés municipaux, formés et compétents, avait comme tâche l’entretien de ces rus. Cette équipe a été supprimée.
3) Des travaux importants devaient être entrepris soit par l’Etat soit par les collectivités locales comme un bassin de rétention pour les eaux de ruissellement de l’autoroute A 6 et un bassin naturel
de retenue à Auxonnettes.
4) Le prochain Plan Local d’Urbanisme doit être revu à la lumière de ces événements. La construction
massive de milliers de logements telle que prévue par la municipalité est dangereuse. Le bétonnage
intensif doit être dénoncé. Ainsi, la municipalité prévoit de construire un parking dans le parc de la gendarmerie. Où partiront les eaux de ruissellement déjà trop importantes pour les canalisations existantes?
5) Fortuitement la municipalité s’est aperçu avec plusieurs jours de retard qu’un hameau avait été
inondé :Jonville. Les habitants se sont débrouillés sans aucune aide municipale. L’absence de dialogue
et de concertation avec tous les habitants est ici, mise en lumière. Il faut que la municipalité cesse de mépriser les féréopontains et les élus minoritaires. Il faut rétablir la confiance et renouer avec les espaces de dialogue comme de véritables conseils de quartier, comme l’observatoire du service public et comme des permanences d’élus majoritaires trop souvent invisibles actuellement.

Une crise est l’occasion de faire le point et de se remettre en cause.
Nous avons décidé de continuer à contribuer à la réflexion.

La municipalité nous écoutera-t-elle?

Entendra-t-elle les habitants?

 

A lire aussi :

Rue Grande © RPA

Rue Grande © RPA

 

Moulignon - © RPA

Moulignon – © RPA

Carte Imagin’R : 100€ pour tous les collégiens

C’est la bonne nouvelle pour les familles seine-et-marnaises. La FCPE 77 l’a annoncé ce mercredi 29 juin 2016. Le Conseil Départemental de Seine-et-Marne a décidé de modifier sa prise en charge de la carte Imagin’R, répondant à la demande de la fédération de parents.

La carte devrait donc passer à 100€ pour tous les collégiens et les écoliers du département.

Initialement, les conseillers départementaux avaient choisi de baisser la subvention. Les familles devaient donc s’acquitter de 191,40€. Mais devant la mobilisation du monde de l’éducation, parents, enseignants, et de nombreux élus, la majorité départementale a dû céder. On ne peut que se féliciter d’un retour à la raison, même si cela se fait sous la pression.

Sur Saint-Fargeau-Ponthierry, la facture s’était alourdie avec la perte de la subvention de la Communauté de Communes Seine-Ecole. Mais les élus minoritaires avaient obtenu de la mairie qu’elle prenne le relais de la CCSE, soit 40% des 191.40€.

Le maire va-t-il maintenir cette participation, malgré la baisse annoncée par le Département ?

Ce serait alors l’autre bonne nouvelle pour les familles féréopontaines.

Et pour le lycée ?..

Reste encore le cas des lycéens pour lesquels aucune solution n’est aujourd’hui en vue. De 12€ cette année, le coût du transport passera à 341,90€ à la rentrée.

Allez, encore un effort !

 

  • Info pratique : pour les familles ayant déjà régler leur abonnement, un formulaire de demande d’aide devrait être disponible en septembre pour un remboursement de la différence de coût, soit 91,40€, en janvier 2017.

Plus d’informations:

Le département divise par deux la prix de la carte Imagin’R

 

A VOTRE ECOUTE : un grand succès !

A Votre Ecoute : un beau succès pour cette première, ce samedi 25 juin 2016.

Organisé par RPA, ce temps de rencontre et d’échange avec les Féréopontains a permis d’aborder un grand nombre de sujets.
En présence des élus minoritaires de la liste « Avec Vous, Réussir l’Avenir », les habitants ont eu à cœur de s’exprimer sur leur quotidien et ont fait part de leurs interrogations.
Dans un dialogue objectif, les réflexions récoltées vont permettre d’enrichir le débat. Des remarques et propositions que nous ne manquerons pas de porter à la connaissance de la municipalité.


Un grand merci à tous ceux qui sont venus discuter, questionner, proposer.
La synthèse des contributions vous sera prochainement communiquée.


Et rendez-vous pour un nouveau temps d’écoute et d’expression au mois de septembre.

  • © RPA

Inondations : l’urgence d’un plan d’actions

Face à la situation exceptionnelle connue sur la ville, les Féréopontains attendaient de la part de la municipalité une réaction rapide et des décisions pour éviter que cela recommence.

Devant l’absence de toute proposition et de tout débat sérieux sur ce sujet pourtant prioritaire et majeur, les élus minoritaires ont déposé au dernier conseil municipal du lundi 20 juin un « vœu » afin d’engager un début d’actions dans le cadre d’un plan en 6 points qu’ils ont proposé et présenté publiquement.

 

Vœu présenté par les élus minoritaires

Suite aux inondations qui ont largement impacté la commune notamment Auxonnettes, Jonville et Moulignon, tout en n’épargnant aucun hameau de la ville,

Suite à la conjonction de facteurs qui sont venus se cumuler, amplifiant de ce fait l’exceptionnel phénomène climatique,

Le conseil municipal de Saint-Fargeau-Ponthierry

Exige que l’ETAT remette à l’ordre du jour le bassin de rétention prévu par la Charte de A6 Qualité afin de retenir les eaux de l’autoroute qui se déversent aujourd’hui sur le bassin versant de la rivière Ecole et donc sur la commune.

Exige que l’ETAT fasse de cette réalisation une priorité de ses aménagements et demande qu’il se réalise là où il était envisagé. Cet équipement était prévu en complémentarité immédiate de la réfection du revêtement de l’autoroute attendu depuis 25 ans et réalisée il y a maintenant 2 ans. Cet équipement est apparu au regard des derniers événements climatiques et de leurs conséquences encore plus indispensable pour la sécurité des habitants de notre commune.

Exige que l’ETAT lance au plus vite les études en vue de sa réalisation et ce du fait de l’urgence de la situation.

© PB

© PB

Plan d’actions urgentes pour lutter contre les inondations

6 actions urgentes

 

  • 1° : Exiger de l’Etat la réalisation du bassin de rétention prévu dans le cadre de la Chartre A6 Qualité. L’objectif est de retenir les eaux chargées d’hydrocarbures provenant de l’autoroute A6 sur 11 ha et qui aujourd’hui se déversent dans le ru de Moulignon par le biais du ru d’Auvernaux.
  • 2° : Exiger un travail commun et concerté avec les communes partageant le bassin versant de la rivière Ecole. Organiser la cohésion des mesures entre les communes par le biais des différents syndicats intercommunaux qui ont compétence sur l’eau.
  • 3° : Reprendre les projets d’aménagements complémentaires au bassin de rétention de la ZAC de l’Europe et tels qu’ils étaient prévus. D’une part la mise en place d’un bassin naturel d’absorption et de retenue des eaux sur Auxonnettes et d’autre part la réouverture totale du ru de Moulignon au cœur du hameau et partout où cela est possible.
  • 4° : Organiser de façon prioritaire l’entretien régulier des rus, des rivières et des avaloirs en rétablissant une équipe d’agents communaux spécifiquement dédiée à ces tâches telle qu’elle existait auparavant.
  • 5° : Mettre en place un comité de gestion des rivières sous l’autorité du préfet qui interviendrait sur les espaces publics et sur les espaces privés pour faciliter l’écoulement naturel des eaux.
  • 6° : Entamer un programme d’actions avec les agriculteurs exploitant des terres sur la commune, mais aussi ceux en amont de Moulignon, d’Auxonnettes et de Jonville en vue d’améliorer la perméabilisation des sols, l’entretien des fossés, des mares et des zones humides. Le PNR du Gâtinais en lien avec les chambres d’agriculture et avec l’ONEMA (Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques) pourrait en assurer la coordination.

Les élus minoritaires :

Séverine Félix-Boron, Véronique Giannotti,  Jeannine Jouanin, 

Philippe Boury, Pierre Cerizay, Denis Puglièse, Lionel Walker. 

Transports scolaires : la carte Imagin’R subventionnée !

Les élus minoritaires de Saint-Fargeau-Ponthierry ont été écoutés, Les Féréopontains entendus !

 

Les élus minoritaires de Saint-Fargeau-Ponthierry ont obtenu la prise en charge d’une partie du coût de la carte Imagin’R pour les collégiens féréopontains du collège François Villon !

Ce financement était assuré jusqu’à l’année scolaire 2015-2016 par la Communauté de Communes Seine-Ecole (CCSE). Mais depuis la dissolution de l’intercommunalité, cette participation n’était plus assurée.

La CAMVS (Communauté d’Agglomération Melun-val-de-Seine) n’a pas repris cette disposition, les élus féréopontains n’ayant pas négocié cet aspect lors de l’entrée de notre commune dans l’Agglo.

A ce défaut de financement s’ajoute la baisse de subvention du département à ce titre de transport, baisse votée par le conseiller départemental Jérome Guyard.

Des négociations aux forceps !

Il aura fallu plusieurs interventions des élus de l’opposition pour obtenir de la commune qu’elle prenne le relais de la CCSE :

Conseil municipal du 23 mars, Comité Mobilité de l’Agglo du 23 mai, Conseil municipal du 25 mai, et enfin Conseil municipal du 20 juin, pour enfin entendre cette bonne nouvelle, après tant de tentatives du maire de se défausser.

Coût initial de la carte Imagin’R : 341,90€
Prise en charge départementale : 150€
Reste à charge : 191,90€
Participation mairie Saint-Fargeau-Ponthierry : 40%

Coût réel pour les familles : 115,14€

La participation de la mairie passera à 50% dès le deuxième enfant.

 

Les familles utilisant cette carte Imagin’R sont donc soulagées. Leur facture sera allégée et redescendra presque au même niveau que l’an dernier. Cette prise en charge atténue la baisse de subvention du Département (elle n’est plus que de 150€ contre la moitié du coût de la carte auparavant).

Reste un bémol à tout çà.

Selon le maire, cette prise en charge ne concernerait que 150 familles. En fait, ce sera beaucoup plus. En effet, il n’y avait en moyenne, jusqu’à présent que 150 familles féréopontaises à avoir recours à cette carte. Les autres, habitant à plus de 3km du collège, utilisaient la carte Optile.

Mais ils ont eu la désagréable surprise de voir son coût augmenter. Le Conseil Départemental et son représentant Jérome Guyard ont voté la suppression de la subvention départementale.

De 12€ jusqu’alors, la carte Optile passe à 182,30€ pour un trajet domicile collège compris entre 3 et 5km.

Cette modification de prise en charge alourdit donc la facture pour les familles concernées.

Elles devront donc prendre la carte Imagin’R à 115,14€, soit une augmentation de 859%.

 

Reste à espérer que ces familles seront comptabilisées dans les bénéficiaires du coup de pouce municipal !

 

Pour bénéficier de cette prise en charge :

  • Remplissez votre formulaire Imagin’R scolaire (que vous avez reçu si c’est un renouvellement, ou allez vous le procurer au guichet de la gare de Melun).
  • Faites le tamponner par le Collège
  • Allez en mairie pour qu’ils apposent leur cachet « tiers payant »
  • « Quid des familles pringiaciennes ? Le maire de Pringy prendra-t-il lui aussi le relais de la Communauté de Communes ? »

Plus d’informations

 

1 10 11 12 13 14 17