Inauguration de la nouvelle mairie : pourquoi les élus de l’opposition ne participeront pas

L’inauguration de la nouvelle mairie de Saint-Fargeau-Ponthierry aura lieu ce vendredi 27 janvier. Les « V.I.P » à 17h30. Les Féréopontains ne seront accueillis qu’à 19h.

Les élus de l’opposition ont décidé de ne pas participer à cette inauguration. Ils s’en expliquent ici.

 

logo-final1

Si nous partageons l’idée de pouvoir améliorer la mairie et ses bureaux, nous estimons que ce n’est pas la priorité. Nous proposons que l’argent public dépensé soit prioritairement consacré aux aménagements nécessaires, pour éviter de nouvelles catastrophes liées aux inondations, aux équipements sportifs saturés, aux travaux dans les bâtiments publics et notamment dans les écoles.

 

Nous dénonçons l’absence de toute transparence de ce dossier motivée par le seul souci de satisfaire les intérêts de promoteurs privés :

  • Refus de mettre en concurrence les terrains du centre-ville bradés à 200 € le m², là où ils valent au moins le double de ce prix, d’où une perte pour les contribuables de plus de 4 millions d’euros.
  • Refus de fournir les documents de ce dossier obligeant la CADA (Commission d’accès aux documents administratifs) à intervenir déjà 2 fois pour rappeler au maire ses obligations légales. La prochaine décision est le 9 février.
  • Refus même de répondre aux injonctions de la CADA, sauf devant les menaces de recours aux tribunaux.
  • Refus de transmettre aux élus le document émanant des services fiscaux (Domaines) qui évaluent la valeur réelle des terrains bradés.
  • Refus de fournir la copie de l’acte notarié signé en catimini et actant le troc d’échange.
  • Opacité des actes décisionnaires : dossier jamais discuté en bureau municipal en amont de la décision, d’après l’aveu de certains adjoints, et signature des actes définitifs avec aucune présence d’élus, notamment ceux de la majorité.

Nous rejetons également cette vision de la commune qui tend à dépecer le centre-ville des services publics, avec pour conséquence son affaiblissement, au moment où tous les acteurs rappellent aux maires de privilégier leur cœur de ville. De même, nous tendons à faire annuler le permis de démolition de la mairie historique, que rien ne justifie.

 

Enfin nous dénonçons l’achat de 5 000 m² de locaux pour en faire une mairie qui n’a absolument pas besoin de ces surfaces inadaptées (ex : 2 poteaux coupent en plein centre la salle du conseil municipal et la salle de mariage) et dont les coûts d’aménagement et de fonctionnement seront prohibitifs (électricité,chauffage…).

 

Les élus de l’opposition ont, pour toutes ces raisons, décidé de ne pas participer à l’inauguration de ces locaux pour lesquels les Féréopontains ont reçu une carte d’embarquement qui ressemble, pour nous, à une invitation à monter dans ce que d’aucun surnomme déjà « Le Titanic ».

 

Séverine Felix Boron, Véronique Giannotti, Jeannine Jouanin,

Philippe Boury, Eric Briand, Denis Puglièse, Lionel Walker.

« Rassembler Pour l’Avenir » comprend et partage la position des élus de l’opposition.

Inauguration Hôtel de ville

Inauguration Hôtel de ville

 

 

 

 

3 ans après : la consultation

Dans moins de trois mois, cela fera trois ans que la nouvelle municipalité aura pris les rênes de la commune.

Trois ans, c’est aussi le temps d’un premier bilan.

L’association RPA (Rassembler Pour l’Avenir) et les élus minoritaires ont ainsi pris l’initiative de lancer la première consultation publique auprès de Féréopontains.

« Trois après les élections municipales,
quel bilan font les habitants de la gestion de la ville ? »

Un questionnaire est à votre disposition pour que vous donniez votre avis.

Il est accessible en ligne sur notre site, dans la colonne de droite, ci-contre.

Il est également téléchargeable ci-dessous.

Consultation Bilan Janvier 2017 – formulaire à remplir

A remplir directement dans le PDF et à renvoyer par mail.

Chacun va ainsi pouvoir s’exprimer sur ce qu’il vit, sur les services rendus à la population, sur la manière dont il envisage la ville.

Environnement, urbanisme, éducation, culture, économie, démocratie, finances, solidarités, sécurités, sports, transports, services municipaux, tous les sujets sont ouverts.

Par courrier, par courriel ou via les réseaux sociaux, vous allez donc pouvoir donner votre avis sur ces trois ans de gestion municipale.

Des temps de rencontre et d’échanges avec la population sont également prévus, les matins des dimanches 29 janvier et 26 février 2017, place Leclerc.

 

Pour participer :

Par courrier :   46 avenue du Parc, 77310 PONTHIERRY

Par courriel :rassembler.avenir.stfp@gmail.com

Sur le site de RPA :http://rassembler-avenir-stfp.fr/

Via Facebook :https://fr-fr.facebook.com/rassembleravenirstfp/

Via Twitter :    @AssoRpa

Consultation Bilan Janvier 2017 Consultation Bilan Janvier 2017 - page1Consultation Bilan Janvier 2017 - page2

 

Les infos de la veille au 3 janvier 2017

les-infos-de-la-veille-au-3-janvier-2017

Un peu d’urbanisme, une info solidarité, le déménagement de la mairie et des nouvelles du conseil municipal…

Les dernières infos de la veille de RPA sont parues !

Tableau infos au 03 janvier 2017

Merci pour vos relais et partages.

Et continuez à nous faire remonter les informations de la ville que vous pouvez récolter autour de vous.

 

Les infos de la veille au 6 décembre 2016

les-infos-de-la-veille-au-6-decembre-2016

Des tarifs municipaux qui flambent, la suppression des intervenants musique dans les écoles, le CCAS en déshérence, l’absence de solution à mettre en place pour faire face aux inondations, ou la disparition de services à la population…

Les dernières infos de la veille de RPA sont parues !

Tableau infos au 06 décembre 2016

Merci pour vos relais et partages.

Et continuez à nous faire remonter les informations de la ville que vous pouvez récolter autour de vous.

Urbanisation : cela sent le bouchon !

Le cap des 20 000 habitants est fixé. Implacablement, le maire poursuit l’urbanisation irréfléchie de la commune.L’extraordinaire accélération se confirme.

Concentrés à 90% sur le centre de Ponthierry, ce sont 553 logements livrés d’ici 2018, puis 1590 logements en projet d’ici 2020 inscrits dans le PLU ou présentés par la municipalité en réunion publique.

Avec près de 2200 logements supplémentaires, c’est une augmentation de la population de plus de 6000 habitants en moins de 5 ans, soit plus de 1200 par an.

L’impréparation étant totale, les services publics déjà insuffisamment assurés, vont cruellement manquer lorsque ces 6000 personnes vont venir s’installer : crèches, écoles, médecins, équipements sportifs … rien n’étant réfléchi, les conséquences se font déjà sentir. Elles seront irrémédiables et désastreuses pour la vie de chacun de nous.

Et notamment, aggravation :
  • des conditions de circulation déjà compliquées : augmentation considérable du trafic interne, cumulé au flux externe du transit toujours plus important vers l’A6.
  • des conditions de stationnement inextricables : places de parking systématiquement en nombre insuffisant dans les programmes immobiliers.

 

Transit externe + circulation interne = asphyxie

 

  • Avenue Beaufils

– ouverture aux voitures du passage sous la voie ferrée en bas de l’avenue Beaufils.

– près de 200 logements supplémentaires (111 sur Splenodex et 81 à l’angle Beaufils /Leroy).

  • Le Pont sur la Seine

– déjà saturé aux heures de pointe avec souvent plus de 15 minutes pour le traverser.

– 850 logements supplémentaires programmés en Bords de Seine et de nouvelles activités économiques espérées.

  • La D607:

– les flux précédents vont s’ajouter aux actuels de la D607 : 23 000 véhicules par jour (p.71 du PLU, mais 25 000, 2 pages plus loin !). Ce cafouillage du « document officiel de référence » de la municipalité montre d’ailleurs combien le problème est loin des préoccupations municipales. Mais l’idée est là : nous sommes déjà proches de la saturation.

– près de 900 logements de plus débouchant sur la D607 : 102 en construction au 23 avenue de Fontainebleau + 159 sur le site mairie + 400 à venir sur le même site + 120 sur le site Chapelle + 100 sur le site gendarmerie.

voiture1

Ponthierry asphyxiée, c’est toute la commune qui est paralysée

 

Ponthierry étouffée, c’est l’ensemble des Féréopontains qui auront le plus grand mal à s’y rendre pour les besoins de leur vie quotidienne. Mais aussi, et surtout, c’est l’avenir et la sécurité de nos quartiers et cœurs de hameaux qui sont gravement menacés.

En effet, les automobilistes bloqués chercheront à tout prix des solutions alternatives et utiliseront les voies parallèles à la D607. Les habitants de Tilly, de Moulignon, des Bordes ont déjà connu cela. Leurs inquiétudes et leur mobilisation sont justifiées.

 

A cela s’ajoutent

 

  • l’abandon du développement des modes alternatifs de déplacement : liaisons douces et pistes cyclables
  • l’absence d’une politique de transports collectifs : les liaisons vers Corbeil, Cesson et Savigny le Temple n’apparaissent pas dans le PLU
  • la menace d’un contournement de Ponthierry par une « voie de desserte principale » reliant Jonville, Moulignon, Auxonnettes
  • un pont sur la Seine en aval, ou en amont, de Melun projeté par la Région et qui pourrait déboucher dans la plaine de Tilly

 

La raison voudrait que le Maire coupe le cordonet abandonne cet urbanisme démentiel dans lequel il nous a délibérément engagés.

 

Réduction de la pression fiscale : mensonge ou incompétence ?

En 2014, le programme de la liste « Guyard » faisait de la réduction de la pression fiscale l’une de ses priorités. Vérifiant l’adage qui veut que « les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent », qu’en est-il vraiment aujourd’hui ?

Loin d’alléger cette pression, le maire faisait voter par ses conseillers, dès 2014, la diminution de l’abattement à la base de la taxe d’habitation. Il était ramené à 15%, sous le faux prétexte de légalité ! La même justification qui revient chaque fois qu’il faut faire passer une pilule !

Lors du conseil municipal du 23 mars 2016, il concède que cela a augmenté les impôts de 110 000 euros. Où est la réduction ?

Dans le même conseil, il explique, avec l’aide de son adjointe aux finances, que le passage de la commune à la communauté Melun-Val-de-Seine, n’aura quasiment aucun impact pour le portefeuille des Féréopontains en matière de taxe d’habitation :

« 12 à 15 euros selon les taux » (CR du CM du 23/03/2016). Qui pensait-il tromper ?

Comme si cela ne suffisait pas, le conseiller départemental Jérôme Guyard vote, avec ses collègues majoritaires du Conseil départemental, une superbe augmentation des taux touchant les taxes foncières, les propulsant de 15,70% à 18% soit une augmentation de l’impôt de 14,65%.

Et en tant que vice-président de l’agglomération Melun-Val-de-Seine, il a voté l’augmentation cette année de la fiscalité de 3,85%.

Alors cette réduction de la pression fiscale ?

 

N’hésitez pas à vérifier sur vos avis de taxe d’habitation et de taxe foncière : vous y constaterez simplement que la première bondit de 7% et que la seconde croît de 6%.

Et surtout, n’écoutez pas ceux qui vous expliqueront qu’il s’agit de l’effet base décidé par l’Etat : son impact est limité à 1% d’augmentation !

 

Evolution taxe habitation 2015-2016

Evolution taxe foncière 2015-2016

Alors que les différents taux municipaux n’avaient pas évolué depuis 12 ans, ces augmentations significatives vont peser durement sur les familles. D’autant plus, qu’en parallèle, les élus de la majorité ont voté des augmentations de tarifs communaux toujours supérieures à l’inflation, et ont rendu payantes les NAP (Nouvelles Activités Pédagogiques).

Alors mensonge ou incompétence ?

 Pas d’inquiétude cependant : nous ne sommes qu’au milieu du mandat. Assurément, Jérome Guyard et son équipe seront capables de bien mieux encore !

Dommage pour le portefeuille et les illusions des Féréopontains !

 

Réunion publique : La ville en dérives

L’enquête publique menée sur le nouveau Plan Local d’Urbanisme de Saint-Fargeau-Ponthierry s’est achevée le samedi 29 octobre 2016.

La philosophie de ce PLU confirme les objectifs du maire et de son équipe : accélérer l’urbanisation de la commune au détriment de la population et en reniement avec ses engagements de campagne.

Beaucoup de Féréopontains sont venus exprimer leurs questionnements sur l’avenir de la commune, proposé par ce PLU.

 

Urbanisation, circulation et impôts…

 

En 2014, le programme de la liste « Guyard » faisait de la réduction de la pression fiscale l’une de ses priorités. Vérifiant l’adage qui veut que « les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent », qu’en est-il vraiment aujourd’hui ?

Le maire Jérôme Guyard a fait voter par ses conseillers, dès 2014, la diminution de l’abattement à la base de la taxe d’habitation. Il était ramené à 15%, sous le faux prétexte de légalité ! Lors du conseil municipal du 23 mars 2016, il concède que cela a augmenté les impôts de 110000 euros. Où est la réduction ?

Aujourd’hui, chacun peut constater sur ses avis d’imposition que la Taxe d’habitation a bondi de 7%. La Taxe foncière croît de 6%.

 

…des dérives qui mettent en péril l’avenir de la commune.

S’informer, échanger, débattre

 

Pour prolonger la réflexion sur l’avenir de la commune et débattre des actions à entreprendre, les élus d’opposition de la liste « Avec Vous, Réussir l’Avenir », invitent l’ensemble des Féréopontains à une réunion publique,

 

Le vendredi 25 novembre 2016, à 20h,

Salle Ginette Rivière, à Saint-Fargeau-Ponthierry

(à côté du terrain de pétanque)

affiche-reu-publique-25-novembre-2016-v6

Le RPA infos de Novembre 2016 est paru

Le journal « RPA Infos » du mois de novembre vient de paraître.

La pression fiscale qui pèse sur les Féréopontains, l’urbanisation galopante et les conséquences sur la circulation, le déménagement de la mairie, et les expressions des habitants sont au sommaire de ce nouveau numéro.

Il est dans vos boîtes aux lettres ce week-end.

N’hésitez pas à le partager et à en parler autour de vous.

 

RPA Infos novembre 2016

© RPA

© RPA

© RPA

© RPA

1 10 11 12 13 14 19