Quelle sécurité dans notre commune ?

 

La dernière réunion thématique organisée par le maire le 1er juin dernier avait pour objet la sécurité.

Une dizaine d’habitants seulement étaient présents, en plus des employés municipaux, des élus de la majorité et de leurs conjoints appelés pour faire nombre !

 

Dans son discours, le maire s’est vanté d’être le « grand faitout » : « J’ai tout fait et rien ne se faisait avant ».

Doit-on rappeler que la police intercommunale était constituée de 7 postes en 2014 ? Elle a été réduite à 3 policiers dès 2015. Aujourd’hui, elle retrouve tout juste le niveau d’effectifs de 2014.

 

Lors de cette réunion, il aurait pu faire un bilan de la situation. Mais il s’est abstenu vu qu’il ne lui est pas favorable tant la situation s’est dégradée depuis son arrivée aux commandes de la ville.

Sur l’Agglomération melunaise, Saint-Fargeau-Ponthierry est aujourd’hui à la 4ème place pour les coups et blessures, 4ème pour les dégradations, 4ème pour les vols sur les particuliers, 3ème pour les cambriolages et 1ère pour les vols à main armée.

 

Pourtant, depuis 2014, la ville s’est engagée dans le tout sécuritaire avec notamment la multiplication des caméras de vidéo-surveillance, l’instauration de voisins vigilants…

Demain, c’est une police des transports en commun qui va être déployée.

Pour quels résultats ? Aucune évaluation de ces dispositifs n’a jamais été donnée, malgré les demandes des élus de l’opposition.

On comprend pourquoi le maire n’a pas osé parler de tout cela lors de sa réunion de campagne thématique du 1er juin.

La question de la sécurité est une question sérieuse. Elle mérite mieux que des décisions à l’emporte-pièce qui, on le voit, ne mènent à rien sinon à surfer sur les peurs.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *