Que deviens-tu, ma ville ?

 

Pour ce premier Hebdo de l’année 2018, nous vous proposons ce texte écrit par un Féréopontain qui proteste devant la tournure actuelle du bétonnage de sa ville. Merci à lui pour avoir su mettre des mots sur les inquiétudes partagées par nos concitoyens.

Tous ceux qui par les temps ont dirigé tes pas
Avaient à cœur d’en faire une ville radieuse
Dans laquelle fleuriraient jardins et pavillons.
Oh oui, tu étais belle, mais tu ne savais pas
Que des élus trompeurs auraient l’idée honteuse
De te noyer un jour sous des flots de béton.
 
Dois-tu donc te résoudre à perdre ta nature
En devenant banlieue, toi qui étais villages ?
Et dois-tu accepter de masquer tes maisons
Sous l’ombre de bâtisses dévoreuses de verdure ?
Qu’êtes-vous donc édiles, atteints de cette rage
De bâtir à tout prix, et sans concertation ?
 
Que deviens-tu ma ville, et perdant la raison ?
L’égale de cités aux grouillements humains
Ecoles surpeuplées, parkings insuffisants ?
Es-tu donc à ton tour prise de contagion ?
Et que seras-tu donc lorsque viendra demain ?
Une ville inhumaine, à ton corps défendant ?

 

Antoine Stamatakis

3 commentaires

  • Ce document si bien écrit, comme à l’accoutumée, par Antoine montre bien à quel point chacun d’entre nous est inquiet et impuissant devant tout ce qui se passe dans notre commune…mais comment intervenir puisque le Maire est seul juge dans sa ville et décide ce qui lui plait au mépris de ses administrés ….

  • bravo à ce férréopontain, presque un poëte…..

  • C’est vrai quand je suis arrivée en 2011 cela me faisait penser à une petite campagne bien tranquille maintenant je vois tous ces immeubles et notre verdure disparaître que cela est triste notre ville va devenir quoi je me le demande une ville où l’on se sentira de moins en moins en sécurité quel dommage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *