La chasse aux Fake News !

.

RPA lance son feuilleton de l’été… La chasse aux Fake News !

Ces fausses informations sont devenues un vrai problème de société. Le législateur s’en est enfin emparé car il en a mesuré le danger. Elles mettent en péril le bon fonctionnement démocratique de notre société. La loi, encore en débat, ciblera les périodes électorales. Mais depuis longtemps, certains en ont fait leur principale méthode de gouvernance une fois installés au pouvoir.

L’actuelle municipalité de Saint-Fargeau-Ponthierry a su manier la désinformation lors de la campagne municipale de 2014. Elle en a mesuré le résultat et en a fait son axe principal de communication.

Cet été, RPA vous décrypte les plus édifiantes Fake News féréopontaines et vous donne les éléments de preuve. Une manière de souligner le mensonge érigé en mode de gouvernance.

 

Episode 1 : les Fake News de l’équipe Guyard de 2013 à 2014

 

« L’ANCIEN MAIRE S’EST FAIT PAYER SES TRAVAUX CHEZ LUI PAR DES PROMOTEURS »

Campagne municipale de 2014

Une fois le prêt de sa résidence principale remboursé, l’ancien maire en place en 2014 a repris un prêt personnel de 12 ans pour financer un agrandissement avec permis de construire accordé après avis des bâtiments de France. (Prêt Crédit Agricole sur 12 ans contracté en 2010).

 

« SAINT-FARGEAU-PONTHIERRY ETAIT EN FAILLITE FINANCIERE »

Campagne municipale de 2014

La municipalité en place de 1995 à 2014 a terminé l’année 2013 avec un excédent de près d’1 million d’euros (voir compte administratif voté au CM du 28 avril 2014 par la nouvelle municipalité). La nouvelle majorité a été bien contente de trouver cet excédent !

 

« LES IMPÔTS ONT EXPLOSE LORS DE LA DERNIERE MANDATURE »

Campagne municipale de 2014

Depuis 2001, et pendant 12 ans, les taxes locales, les seuls impôts maîtrisés par la commune, n’ont pas augmenté. 12 ans de stabilité ! (Voir déclaration par la nouvelle adjointe aux finances lors du CM du 28 avril 2014)

 

La semaine prochaine, le deuxième épisode :

les Fake News de 2014

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *