L’eau en questions !

 

Le samedi 13 janvier 2018, Rassembler Pour l’Avenir (RPA) organisait une conférence-débat sur le thème de l’eau autour de trois axes : l’eau dans le monde, l’eau en France et la gestion de l’eau à Saint-Fargeau-Ponthierry.

Plus de 70 participants ont pu appréhender les différents problèmes posés par la préservation de la ressource en eau.

Les trois conférenciers et les quatre expositions mises à disposition ont permis de lever le voile sur les solutions possibles à mettre en œuvre.

Une question d’une actualité brûlante !

Les évènements météorologiques récents ont encore mis en évidence les risques que chacun encourt. Le ru de Moulignon a été à deux doigts de déborder une fois de plus. Les services publics (SAGEA*, DDT** et municipalité) ont entrepris des travaux de curage d’urgence pour éviter de nouvelles inondations. C’est pourtant ce que l’on interdit aux riverains. Mais, dans le même temps, on reproche à ces mêmes riverains de ne pas nettoyer leur part de ru.

Allez comprendre !

Un des exemples évoqués lors de la conférence-débat est la nécessité d’abandonner l’agriculture intensive en labourant les sols. Ce mode de culture imperméabilise les sols agricoles, les appauvrit et augmente les inondations. On a pu le constater ces dernières semaines sur les plaines en entrée de ville, près des châteaux d’eau (photo) et à proximité de la ZAC de la Mare aux loups.

La meilleure solution est le recours à l’agroécologie, sans labour.

Mais tous ces problèmes et les solutions possibles semblent être ignorés par l’équipe en place puisque rien à ce jour n’est fait dans ce domaine.

Bien au contraire…

L’urbanisation à outrance de la commune le démontre jour après jour. L’extension de la ZAC de la Mare aux loups, par exemple, va imperméabiliser un peu plus les sols et risque de contribuer à accentuer les épisodes d’inondations.

Sur l’eau, les élus de la majorité sont définitivement secs et hermétiques

à toute politique alternative !

 

*SAGEA : Syndicat d’aménagement et de gestion de l’Ecole et ses affluents

**DDT : Direction départementale des territoires

Conférence-débat : L’eau en questions

 

L’eau recouvre 72% de la surface du globe. Mais moins de 3% est de l’eau douce.

L’eau est très inégalement répartie. Bon nombre de régions dans le monde vivent en état de stress hydrique. Le réchauffement climatique a également des conséquences sur la disponibilité de la ressource. Et inversement, la mauvaise gestion de l’or bleu a des effets sur le climat.

La question est d’une actualité criante. Elle concerne toute la planète. Et tout près de nous Saint-Fargeau-Ponthierry après les différents épisodes d’inondations que la commune a connus.

L’eau, c’est la vie

Pour aborder cette question, nous vous invitons à une conférence-débat

Le samedi 13 janvier 2018, de 14h à 18h

à la Ferme d’Auxonnettes, 33 rue du caporal Petit

 

Un débat citoyen avec trois conférenciers, une exposition, un jeu coopératif pour les enfants pour aborder la question de la ressource en eau dans le monde, la gestion de l’eau en France, l’eau à Saint-Fargeau-Ponthierry.

Déroulement de l’après-midi :
  • 14h Accueil des participants

Expositions et un jeu pour les enfants

 

  • 15h L’eau dans le monde

L’eau sur terre, Utilisation de l’eau par l’homme, Pollutions engendrées, La guerre pour l’eau ?

Solutions possibles, L’eau marine : surexploitation des ressources.

 Conférencier : Jacques Dérognat

 

  • 15h40 L’eau en France 

Impact du changement climatique sur les ressources en eau : vers quel scénario se dirige*-t-on ?

Prévision des crues en France.

 Conférencier : Guillaume Thirel

 

  • 16h30 L’eau potable 

Principes : captage, distribution, qualité, assainissement, traitement…

 

  • 16h35 L’eau à Saint-Fargeau-Ponthierry

L’eau sur le territoire de la commune

Les inondations : Le hameau de Moulignon.

Conférencier : Alain Garnier. Questions / débat 30mn à 45mn

 

  • 17h30-18h00 Prolongation des débats et/ou visites des expositions

 

Fleurissement : l’aveuglement de la municipalité

 

En lisant les journaux municipaux, on se pince.

Rêve-t-on ? Ou est-ce que nos élus municipaux, aveugles, se bercent-ils de la croyance d’être à la hauteur de leur fonction ?

Ils espèrent peut-être changer la réalité avec leur communication.

Un exemple, le fleurissement de notre commune

Saint-Fargeau-Ponthierry a, paraît-il, obtenu du conseil régional une deuxième fleur au concours des villes et villages fleuris !

Peut-être cette fleur est-elle un chardon, comme ceux qui poussent généreusement le long de la nationale ?

On se demande à quel moment le jury a parcouru notre commune pour pouvoir s’émerveiller devant les plantations, les massifs, la propreté des trottoirs,…

Les jurés n’ont sans doute pas vu que les portiques, devant recevoir des fleurs, ont été vides jusqu’à la fin juillet. Savent-ils qu’ils ont été remplis en pleine sécheresse ?

Le premier adjoint espère garder cette deuxième fleur et « pourquoi pas une troisième ».

Conseillons-lui simplement de parcourir les rues de la commune et d’être lucide.

Les chardons fleurissent, à Saint-Fargeau-Ponthierry
© RPA

Une nouvelle atteinte à la démocratie locale !

Le maire empêche la tenue d’une conférence-débat citoyenne sur l’eau.

RPA a pour projet l’organisation d’une conférence-débat sur le thème de l’eau : enjeux, préservation, interactions avec le climat, droit à l’eau…

Le thème est d’une actualité criante. Il concerne toute la planète. Manque d’eau, répartition très inégale, pollution, gestion catastrophique… Les problèmes d’inondations sont récurrents, dans le monde, comme en France.

Localement, sur Saint-Fargeau-Ponthierry, le phénomène est connu. Il est subi, régulièrement, et encore tout récemment.

Cette conférence-débat est un temps d’informations, d’échanges, un moment citoyen ouvert à tous pour réfléchir ensemble sur les enjeux de société. Une salle a été demandée en juin pour la fin d’année.

Mais le maire nous refuse une salle… quelle qu’elle soit, et quelle que soit la date !

Motif : nous ne serions pas capables de rendre la salle en bon état.

Faux, bien entendu.

RPA a déjà organisé avec succès deux soirées-débat en 2015, à Seine-Ecole, l’une sur le TAFTA et le danger des gaz de schistes, l’autre sur la COP 21 et le climat. Dans le respect des lieux.

Pourquoi alors empêcher ce débat qui intéresse tous les citoyens ? Pour masquer l’inaction de la municipalité depuis les inondations de juin 2016 ?

Le débat citoyen doit déplaire au maire de Saint-Fargeau-Ponthierry. Qu’importe les objectifs de la réunion, l’expression publique des Féréopontains ne doit pas pouvoir exister.

Mais nous ne lâcherons rien.

Malgré cette volonté de blocage, nous comptons bien organiser cette conférence-débat.

Inquiet pour son autorité, alors que sa majorité se délite un peu plus au fil des mois, et que les Féréopontains s’agacent de tournure de ce mandat qui met en péril la commune, le maire se retranche et se rassure sur ses prérogatives.

Le débat démocratique fait les frais de l’incompétence du premier magistrat de la ville.

 

 

 

Quand les Féréopontains parlent…environnement

A l’écoute des citoyens pendant ces trois années, les élus de l’opposition de la liste « Avec Vous, Réussir l’Avenir », en partenariat avec « RPA », ont pris l’initiative, début janvier, d’une consultation des Féréopontains.

Par courrier, par courriel ou via les réseaux sociaux, chacun a ainsi pu s’exprimer sur ce qu’il vit, sur les services rendus, ou non, à la population, sur la manière dont la municipalité envisage la ville.

Environnement, urbanisme, éducation, culture, économie, démocratie, finances, solidarités, sécurités, sports, transports, services municipaux, tous les sujets ont été abordés par les habitants.

Quand les Féréopontains parlent…environnement

Manque de poubelles pour éviter de jeter les ordures dans la rue.

Trottoirs très sales

La ville est très sale. Fleurissement ?

Avenue Fontainebleau, av Beaufils à peu près rien. Le reste mieux vaut fermer les yeux.

Que devient l’agenda 21 ?

Abandon de l’espace public tant au niveau entretien que nettoyage et fleurissement

La déchetterie est de plus en plus inaccessible

St Fargeau est abandonné !!?

Les rues sont sales

La ville n’est pas propre, surtout après ce que j’ai vu vers Toy’s Rus et le MacDo, trop de détritus partout.

Il y a une dizaine d’années, je vivais dans l’un des hameaux…. Je me suis installée « en ville » dans le centre de Ponthierry en songeant au moment où je ne pourrais plus conduire pour mes déplacements. Ce moment arrive et la mairie s’éloigne. J’espère que la poste, la gare et le marchée vont pas eu aussi déménager. S’en est fait du CCAS où je pouvais me rendre à pieds, de même que pour le point d’accès aux droits.

Le centre-ville est très sale, mal entretenu. Malheureusement cela s’est fortement dégradé. Des détritus (papier, crottes de chiens, bouteilles, canettes vides) sont visibles au niveau de l aire de jeu pour enfants, vers le marché, au niveau de la place où se trouve le boulier et j’en passe.

Un peu trop de laisser aller. Pas assez de nettoyage des trottoirs

Ville sale

Trop de constructions au détriment d’emplacements boisés.

Parc Sachot non entretenu

Depuis l’installation de l’équipe novelle, la ville n’a jamais été aussi sale et mal entretenue

La ferme pédagogique a fermé. Le parc Sachot va disparaître. Les espaces verts vont se réduire

L’environnement c’est aussi la reconnaissance d’une ville agréable, propre, éclairée (fermeture ou panne des panneaux lumineux le long de la RD607)

Maintenant la ville est très sale

Comment ont-ils pu obtenir une 2ème fleur ?

La fleur supplémentaire est un gadget quand on voit l’état de la ville

Entretien minable de nos espaces verts. Particulièrement les bordures de routes champêtres.

Beaucoup de nuisances sonores Où en est l’agenda 21 ?

Commune très sale. Espaces verts pas entretenus.

Ville sale

La ville n’a jamais été aussi sale. L’agenda 21 a disparu !!!

Aucun espace vert entretenu, des déchets partout

Bien pour le fleurissement, les espaces verts. Mais la propreté alors là, c’est le record. Jamais aussi sale, certaines rues laissées.

Bien pour le fleurissement, les espaces verts. Mais la propreté alors là, c’est le record. Jamais aussi sale, certaines rues laissées.

Aucun projet ; au contraire abandon de l’agenda 21.

Abandon de l’agenda 21. Mairie entrainant des parcours en voiture.

Climat : tous acteurs !

Cà chauffe !

Les climatologues sont formels : nos émissions de gaz à effet de serre doivent avoir commencé à diminuer d’ici à 2020, afin que le réchauffement de la planète n’excède pas + 2°C d’ici 20100. Si ce seuil était dépassé, cela aurait des impacts graves, étendus et irréversibles sur les conditions de vie de l’homme sur terre.

La COP 21, Conférence internationale sur le climat qui se déroulera à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015, doit parvenir à un accord international pour lutter contre le changement climatique après 2020.

Localement, chacun d’entre nous peut contribuer à la préservation de la planète et de notre futur.

  • Que devons-nous faire, concrètement, dans notre vie quotidienne, notre travail, nos habitudes pour nous adapter au changement climatique ?
  • Comment peuvent se modifier nos manières de penser, de consommer ?
  • De quelle manière ces transformations peuvent-elles être utiles et fécondes ?

Pour mieux comprendre ces enjeux, pour découvrir les solutions concrètes existantes, l’association « Rassembler Pour l’Avenir » organise un grand Forum

« Climat : tous acteurs ! »

samedi 28 novembre 2015, de 15h à 18h

Base de loisirs « Seine-Ecole-Loisirs »

Saint-Fargeau-Ponthierry (Seine et Marne)

Au programme :

  • Jeux coopératifs pour les enfants. Quiz pour les adultes
  • Stands d’information autour des énergies, de la consommation, de l’eau, des déchets
  • Conférence animée par Jacques Exbalin et Claude Derognat
  • Débat citoyen
  • Buvette

La présence active témoignera de l’engagement de chacun et chacune d’entre nous pour relever le défi climatique actuel.

Pour une planète plus humaine !

 

Projet flyer 28 novembre 2015 V4Pour aller plus loin :

  • Le réchauffement climatique en vidéo